International
URL courte
17119
S'abonner

Le media américain explique le pourquoi de l'impasse totale de la politique ukrainienne.

Dans un avenir proche, l'Ukraine aura un nouveau gouvernement et essaiera une fois de plus de s'engager dans la voie des réformes. Néanmoins, le nouveau Cabinet des ministres risque de s'effondrer avant de pouvoir faire la moindre chose nécessaire pour le pays, explique Politico.

Selon le journal, les changements du pouvoir de Kiev n'apporteront pas les résultats souhaités car le remplacement du gouvernement a pour objectif de satisfaire les antipathies présidentielles plutôt que de remédier à la situation dans le pays.

Il est fort probable que, dans les jours à venir, le président ukrainien réussisse à faire passer la candidature de son protégé Vladimir Groïsman au poste de premier ministre. Cependant, le problème est que l'initiative du chef d'Etat, visant à modifier le gouvernement, n'est rien d’autre que le résultat d'une antipathie personnelle envers l'actuel chef du Cabinet des ministres Arseni Yatseniouk. Il est donc plutôt question d'orgueil, d'égo gonflé et d'extension de l'autorité que de différends politiques, estime l'auteur de l'article. Considérant une telle approche, peu importe le gouvernement qui sera mis en place, son mandat a peu de chances de durer.

Arseni Iatseniouk
© Sputnik . Mikhail Palinchak
La situation est aggravée par des affaires au sein du parlement, qui peuvent conduire à de nouvelles élections. A l'heure actuelle, de nombreux populistes, des médiateurs d'oligarques et des entrepreneurs qui n'ont pas les "mains propres" font partie de la Rada (parlement ukrainien). A force de vouloir créer une nouvelle coalition, la profonde fragmentation au sein de l’organe législatif va continuer de se développer, conclut le média.

Ainsi, si le président ne trouve pas le moyen de réaliser un compromis entre les élites politiques, les hommes d'affaire et la société civile, la nomination d'un nouveau gouvernement ou de nouvelles élections ne changeront rien aux problèmes ou mèneront au pouvoir des populistes et des démagogues.


Lire aussi:

Porochenko favorise la corruption en Ukraine, l'Occident ferme les yeux
Premier ministre néerlandais: l'Ukraine ne devrait jamais adhérer à l'UE
Un scandale retentissant couve entre la Croatie et l'Ukraine
Ukraine: les quotas musicaux créent la discorde
Tags:
élections législatives, pouvoirs, Arseni Iatseniouk, Petro Porochenko, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook