International
URL courte
1226121
S'abonner

Les djihadistes de l'Etat islamique (EI) ont infligé un revers à l'armée syrienne en isolant la ville antique de Palmyre, inscrite par l'Unesco au patrimoine mondial de l'humanité.

Les villes de Homs et Palmyre sont toujours contrôlées par les forces fidèles au gouvernement de Damas. Cependant, Daech est parvenu mardi à "couper la route entre Homs et Palmyre près de l'aéroport militaire de Tiyas après une attaque lancée à partir de l'est de Homs", selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Selon l'organisation basée à Londres, les terroristes ont "encerclé Palmyre de tous les côtés sauf au sud-ouest". Les combattants de Daech sont positionnés à 40 km à l'ouest de la ville, à 25 km à l'est, à 10 km au nord et à 12 km au sud.

Le conflit syrien sera au centre d'une nouvelle réunion le 17 mai à Vienne du Groupe international de soutien à la Syrie (GISS), co-présidé par la Russie et les Etats-Unis, qui se sont engagés à "redoubler d'efforts" pour obtenir un règlement politique de la crise.

Daech mène une tactique de harcèlement contre l'armée dans le désert syrien en attaquant ses points faibles puis en se retirant lorsque le régime contre-attaque.

Lire aussi:

Les sapeurs russes se rapprochent du déminage complet de Palmyre
Un orchestre symphonique russe a donné un concert à Palmyre (Vidéo)
Palmyre: "il y a plus de dégâts qu’on n’aurait cru"
Coups de feu lors d’une course-poursuite à Paris: trois personnes arrêtées
Tags:
conflit, crise syrienne, terrorisme, djihadisme, hostilités, Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Etat islamique, Palmyre, Syrie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook