International
URL courte
1111
S'abonner

Sur 467 familles que l'Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR) a jugées prêtes à accueillir des réfugiés chez eux, seules 45 hébergent effectivement un migrant.

Selon Stefan Frey, porte-parole de l'OSAR, 800 familles ont proposé de loger des migrants dans leurs maisons dans les quatre cantons concernés par le projet pilote, dont Genève, Vaud, Berne et Argovie.

Lancé par l'ONG il y a deux ans, le programme a pour vocation de favoriser l'intégration de requérants d'asile, dont le séjour en Suisse devrait se prolonger, en leur proposant l'hébergement par des familles d'accueil. Cependant, ces derniers jours, l'OSAR s'est vu reprocher la lenteur de la désignation d'un foyer pour loger un migrant.

D'après M.Frey, l'organisation doit s'assurer "que la famille qui se propose a toutes les qualités requises pour garantir une bonne intégration à son hôte". Conformément aux exigences formulées par l'ONG, la personne logée doit disposer notamment d'une salle de bain particulière assurant "un minimum d'intimité".

Dans le même temps, les membres de l'OSAR jugent nécessaire d'accélérer la procédure pour les requérants d'asile en Suisse, qui est actuellement très compliquée. Selon Manon Schick, directrice d'Amnesty International Suisse, les demandeurs d'asile "n'y connaissent rien et ne savent pas à qui s'adresser".

En 2015, 40.000 demandes d'asile au total ont été déposées en Suisse. La majeure partie de ces requêtes sont formulées par des Erythréens, des Africains du Nord ou des Afghans.

Pour Sandra Sollberger, conseillère nationale de l'UDC (droite conservatrice), la révision de la loi sur l'asile soumise en votation le 5 juin ne fait qu'"envoyer un faux signal aux immigrants illégaux" et "augmenter encore l'attractivité de la Suisse".

Lire aussi:

Suisse: référendum sur l'expulsion automatique des criminels étrangers
"Mince, encore un?" ou la vie quotidienne d’un réfugié dans un camp suisse
Menace terroriste: deux personnes d'origine syrienne arrêtées en Suisse
Sous-marins: «trahison» pour le ministère des Armées, mais pas de «catastrophe industrielle» pour Le Maire
Tags:
Suisse, Organisation suisse d'aide aux réfugiés (OSAR), Amnesty International, Union démocratique du centre (UDC), migrants, crise migratoire, accueil, demandeurs d'asile
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook