International
URL courte
Par
Le Royaume-Uni en attente du référendum sur le Brexit (2015) (77)
1111096
S'abonner

L'influence russe sur la Grande-Bretagne dans son dilemme pour savoir si oui ou non elle devait quitter l'UE semble peu évidente… Mais pas pour le premier ministre britannique David Cameron. Et le Kremlin semble plutôt surpris par sa prétendue volonté à cet égard.

Vous êtes contre le Brexit? Plutôt que d'argumenter pour défendre cette opinion, contentez-vous d'accuser Poutine d'en être la cause. C'est commode et ça ne mange pas de pain, si vos ennemis remportent la victoire, c'est qu'ils ont été aidés par La Main du Kremlin! #Marionnettiste.

Répondant à sa propre question de savoir qui sera heureux si la Grande-Bretagne quitte l'UE, David Cameron a lancé: "M. Poutine pourra être heureux".

Le porte-parole du Kremlin Dmitri Peskov a commenté cette surprenante allusion au président russe Vladimir Poutine.

"Pour nous, le recours au facteur russe ou au facteur du président Poutine est une élément nouveau concernant le Brexit", a commenté le représentant officiel du président russe.

Dans le même temps, M. Peskov a rappelé les propos du président soulignant que Moscou était intéressé à bâtir de bonnes relations de partenariat mutuellement profitables avec tous les pays membres de l'UE en général et individuellement".

Selon les sondages, entre 40 et 46% des Britanniques veulent que leur pays quitte l'UE. Le référendum national sur le statut du Royaume se tiendra le 23 juin prochain.


Dossier:
Le Royaume-Uni en attente du référendum sur le Brexit (2015) (77)

Lire aussi:

Brexit: pas d’impact sur les relations Londres-Washington, promet Trump
Le Brexit va-t-il pousser d'autres pays à sortir de l'UE?
Cameron: un Brexit menacerait la paix en Europe
Pourquoi le Brexit ouvrira la voie au terrorisme
La Banque d'Angleterre se prépare au Brexit
Nulle part sans les USA: Obama menace Londres en cas de Brexit
Barack Obama, le Brexit, et l’influence des Etats-Unis sur l’Union européenne
Après le Brexit, un référendum sur le monarchxit?
Marine Le Pen visitera le Royaume-Uni pendant la campagne du Brexit
La nationalité française, "plan B" pour les Britanniques opposés au Brexit
Tags:
La Main du Kremlin, La Faute Aux Russes, marionnettiste, David Cameron, Dmitri Peskov, Vladimir Poutine, Royaume-Uni, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook