International
URL courte
8302
S'abonner

La statue de cire du président russe suscite un intérêt chez les visiteurs de tous âges.

Le taux de fréquentation de l'unique musée de cire de Serbie a augmenté de plus de 50% après l'installation de la statue du président russe Vladimir Poutine, annonce l'agence Tanjug citant la directrice du musée Jelena Bulatovic. 

"La statue de Poutine a définitivement joué son rôle. Grâce à elle, le taux de fréquentation du musée a augmenté de plus de 50%. A peine entrés, les gens disent qu'ils ont entendu les infos et qu'ils veulent voir Poutine. Ils demandent de leur dire immédiatement où est la statue et vont la voir", a déclaré la directrice.

La statue de cire du président russe a été installée dans le musée de cire à Jagodina, à une heure de Belgrade, le 23 mars 2016. Selon les statistiques du musée, ce site culturel a attiré plus d'un millier de personnes par jour en mai.

"Les jeunes et les personnes plus âgées manifestent le même intérêt envers la statue de Poutine. Peut-être que cet intérêt est un peu plus élevé chez les personnes d'âge moyen et avancé, les jeunes s'intéressent plus aux sportifs, en premier lieu, au joueur de tennis Novak Djokovic", souligne Mme Bulatovic.

La statue du chef d'Etat russe avoisine le drapeau du parti communiste de Yougoslavie et des célébrités serbes comme l'ancien président yougoslave Slobodan Milosevic, l'ancien premier ministre serbe Zoran Djindjic, ainsi que des athlètes serbes illustres, notamment le meilleur joueur mondial de tennis Novak Djokovic et l'ex-joueur de la NBA Vlade Divac. 

Vladimir Poutine a obtenu les plus hautes distinctions de l'Etat serbe et de l'Eglise orthodoxe de Serbie. Il est citoyen d'honneur de 11 villes serbes.

 


Lire aussi:

Toutankhamon et sa barbe de retour au musée du Caire
Une militante FEMEN détruit la statue de cire de Poutine au musée Grévin à Paris
Une sénatrice française appelle directement à l'ingérence en Algérie
Tags:
musée de cire, statue de cire, Vladimir Poutine, Serbie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook