Ecoutez Radio Sputnik
    L'agriculture russe

    Embargo russe: la viande et les légumes quittent la liste

    © Fotolia / Kreus
    International
    URL courte
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)
    967810
    S'abonner

    La Russie a exclu de la liste des produits couverts par l'embargo alimentaire la viande et les légumes utilisés pour la fabrication des aliments pour bébés. L'arrêté ad hoc a été signé le 27 mai par le premier ministre Dmitri Medvedev.

    La Russie a exclu de la liste des produits couverts par l'embargo alimentaire la viande et les légumes utilisés pour la fabrication des aliments pour bébés. L'arrêté ad hoc a été signé le 27 mai par le premier ministre Dmitri Medvedev.

    Cette nouvelle mesure s'applique sur la viande bovine surgelée, sur la viande de volaille et ses dérivées ainsi que sur les légumes secs et surgelés. Les produits alimentaires en question pourraient être exportés vers la Russie si les preuves de leur utilisation ultérieure pour la fabrication des aliments pour bébés sont fournies au ministère de l'Agriculture du pays.

    C’est cette instance par ailleurs qui est chargée de déterminer le volume de ces importations en se basant sur les besoins des fabricants russes dans les produits mentionnés.

    En signe de riposte aux sanctions occidentales, la Russie a introduit, en août 2014, un embargo sur plusieurs denrées alimentaires. Cette mesure de rétorsion concerne notamment les produits laitiers, la viande et les fruits et légumes en provenance de l'UE, du Canada, de l'Australie et de la Norvège. En juin 2015, l'embargo alimentaire russe a été prolongé suite à la prorogation par l'UE de ses sanctions.

    Fin mai, le premier ministre russe a fait savoir que le gouvernement russe préparerait des propositions concernant la prolongation des sanctions russes contre l'Union européenne jusqu'à la fin 2017.

    Dossier:
    Riposte russe aux sanctions de l’Occident (186)

    Lire aussi:

    La levée de l'embargo russe, une priorité pour les agriculteurs européens
    L'Allemagne peinera à revenir sur le marché russe après la levée de l'embargo
    Le Foll: "On a besoin de lever l'embargo russe"
    Paris souhaite la levée de l’embargo alimentaire russe
    Tags:
    légumes, viande bovine, embargo, sanctions, Dmitri Medvedev, Europe, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik