Ecoutez Radio Sputnik
    Turkisсher Präsident Recep Tayyip Erdogan

    Un célèbre acteur turc accusé d'avoir insulté Erdogan

    © REUTERS / Murad Sezer
    International
    URL courte
    13242
    S'abonner

    Jour après jour, le nombre de personnes ayant "insulté" un président turc décidément très susceptible ne cesse d'augmenter.

    Un nouveau procès pour insulte contre le président Recep-Tayyip Erdogan impliquant une célébrité a été intenté en Turquie. Cette fois-ci, c'est le célèbre acteur turc de théâtre et de cinéma Orhan Aydın, chroniqueur pour le portail d'information de l'opposition SolHaber, qui s'est retrouvé sous le feu de la justice présidentielle.

    L'acteur a été assigné devant un tribunal dans le cadre d'une affaire d'offense précédemment engagée contre lui par l'ex-premier ministre Ahmet Davutoglu. Ayant paru devant les juges, il a appris qu'une nouvelle action avait été intentée contre lui, cette fois pour avoir porté atteinte "à l'honneur et à la dignité" du chef d'Etat turc.

    Orhan Aydın a commenté la situation sur son portail SolHaber.

    "Le parquet a examiné mes articles écrits pour le site SolHaber cette année, il a choisi des phrases particulières correspondant à ses fins et, à ce titre, m'a traduit en justice ", a-t-il précisé.

    "Oui, j'ai utilisé les expressions  +fasciste+, +dictateur déséquilibré+, j'ai dit et je continue de dire que +les autorités ont pillé le pays sans y laisser rien qui appartienne au peuple+ et qu'ils sont +hostiles à l'art et aux artistes du XXIe siècle+. Le nombre de plaintes déposées contre moi s'élève à 11. Mais celui qui pense qu'on va se taire se trompe. Nous n'apporterons pas de l'eau au moulin de la dictature répressive.

    L'acteur a accordé une interview exclusive à Sputnik.  

    "Auparavant, ce sont des répétitions de théâtre, des spectacles et la participation aux festivals théâtraux qui occupaient la plus grande partie de ma vie. Maintenant, je passe le gros de mon temps dans les couloirs des tribunaux et dans les cabinets du parquet. Je considère cette situation comme honteuse. C'est la honte du XXIe siècle", a-t-il martelé.

    "Même lors des deux coups d'Etat militaires, je montais sur scène, je participais à des spectacles. On n'a jamais vecu dans un climat de censure aussi incroyable et méprisable, de dictature fasciste inimaginable, d'une telle pression de la part des autorités. Je pense qu'il ne serait pas exagéré de dire qu'une opération ciblée d'envergure visant à éliminer, à réprimer et à profaner les valeurs, propres à la société turque depuis des années, est en cours dans le pays. Je crois que le pouvoir actuel, en termes de pression sur la population, est équivalent à l'Allemagne hitlérienne ou au Chili de Pinochet. Les événements qui se passent aujourd'hui en Turquie font partie d'une opération qu'un seul esprit, aspirant à établir son autorité absolue, mène contre son peuple", conclut l'acteur. 


    Lire aussi:

    Allemagne: de larges passages du poème anti-Erdogan censurés
    Français, prenez garde: Erdogan peut légalement vous poursuivre pour insulte
    Erdogan veut améliorer les relations avec Moscou, mais ignore comment!
    Selon Erdogan, la lutte contre Daech cible la Turquie
    L'opposition turque appelle le monde à dire "niet" à la coopération avec Erdogan
    Tags:
    tribunal, accusations, acteur, insulte, offense, Ahmet Davutoglu, Recep Tayyip Erdogan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik