Ecoutez Radio Sputnik
    Un marché dans la province de Deir Ezzor

    La Défense russe dément les frappes sur un marché en Syrie

    © AFP 2019 Ahmad Aboud
    International
    URL courte
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)
    29333
    S'abonner

    Le ministère russe de la Défense a démenti ce lundi les informations relayées par l'agence Reuters selon lesquelles l'aviation russe aurait mené un raid aérien sur un marché de la ville d'Al-Shaara, dans la province de Deir ez-Zor.

    "Les Forces aérospatiales russes n'ont mené ni mission de combat ni frappes à Al-Shaara", a déclaré le porte-parole du département militaire, Igor Konachenkov.

    Selon ce dernier, il s'agit de "nouvelles rumeurs, dont la propagation ne peut que nuire à la réputation de l'agence britannique de renom".

    Se référant à l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), l'agence Reuters a annoncé plus tôt dans la journée de lundi que des avions de guerre syriens et russes avaient bombardé un marché de la province de Deir Ezzor, faisant au moins 17 morts.

    Ce n'est pas la première fois que ledit Observatoire basé à Londres diffuse de fausses allégations. Ainsi, la semaine dernière, cette ONG avait accusé la Russie d'avoir mené dans la nuit du 29 au 30 mai des frappes nourries sur la ville syrienne d'Idlib. Or, la photo destinée à apporter la preuve des atrocités russes dans la région datait de six mois.

    Dossier:
    Frappes aériennes russes contre les terroristes en Syrie (419)

    Lire aussi:

    La Russie et la Syrie ont éliminé un tiers de terroristes de Daech et d'al-Nosra
    Les USA refusent la proposition de la Russie de concerter les efforts en Syrie
    La Russie et les USA veulent sécuriser l'aide humanitaire en Syrie
    Le Front al-Nosra continue de pilonner le nord d'Alep
    Les terroristes du Front al-Nosra poursuivent le pilonnage d’Alep
    Tags:
    raid, accusations, démenti, frappe aérienne, aviation, victimes, Reuters, Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), Igor Konachenkov, Deir ez-Zor, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik