Ecoutez Radio Sputnik
    Un incendie dans un camp de réfugiés à Düsseldorf

    Non contents de leur déjeuner, des réfugiés incendient un camp en Allemagne

    © Photo. Capture d'écran: Youtube
    International
    URL courte
    42738
    S'abonner

    Deux migrants ont incendié un camp de réfugiés en Allemagne afin de protester contre les portions de nourriture distribuées pendant le ramadan, jugées trop petites. Les dégâts s'élèvent à quelques 10 millions d'euros et 130 personnes ont été en danger de mort.

    Un camp de réfugiés à Düsseldorf en Allemagne a été incendié le mardi 7 juin. 130 personnes étaient à l'intérieur du centre d'accueil lorsque le bâtiment s'est enflammé. 28 réfugiés ont été blessés, principalement à cause de l'inhalation de fumée.

    La police allemande a interpellé les coupables de l'incendie. Il s’agit de deux réfugiés marocains ayant obtenu le droit d'asile sous prétexte d'être Syriens: Mohammed B. âgé de 26 ans et son complice Zidne A. également âgé de 26 ans.

    Les deux hommes ont incendié le camp de réfugiés parce qu'ils ne mangeaient pas à leur faim. Les Marocains qui n'ont pas voulu jeûner pendant le ramadan ont déclaré que leurs portions de nourriture n'étaient pas suffisamment grandes, informe le magazine allemand Bild.

    Mohammed B. et son complice Zidne A. ont été placés en détention.

    Selon le ministère allemand des Affaires étrangères, l'Allemagne a accueilli plus d'un million de réfugiés en 2015. L'Onu estime que le Vieux continent traverse la crise migratoire la plus importante depuis la Seconde Guerre mondiale. Selon les données fournies par l'agence Frontex, qui gère les frontières extérieures de l'UE, 1,83 million de réfugiés ont traversé de façon illicite les frontières de l'Europe.

    Lire aussi:

    Un incendie dans un camp de réfugiés à Düsseldorf
    En Allemagne, 45 centres d'accueil incendiés en 2016
    Près de 6.000 migrants mineurs manquent à l’appel en Allemagne
    Tags:
    nourriture, Ramadan, incendie, camp de réfugiés, Maroc, Syrie, Allemagne, Düsseldorf
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik