Ecoutez Radio Sputnik
    International

    Le CEPII évalue les dommages causés par les sanctions antirusses

    International
    URL courte
    12371

    Le Centre d'études prospectives et d'informations internationales (CEPII) a estimé le coût économique des sanctions et contre-sanctions économiques imposées respectivement par les puissances occidentales et la Russie au cours de l'année 2014.

    Dans une lettre signée par Matthieu Crozet et Julian Hinz et publiée par le CEPII, les pertes à l'exportation dans la période entre 2014 et juillet 2015 sont estimées à 60,2 milliards de dollars (environ 54,41 milliards d'euros). 

    Les auteurs signalent que la majeure partie de l'impact provient des produits qui ne sont pas ciblés directement par l'embargo russe (sur les importations de produits agricoles), ce qui veut dire que la plupart des pertes sont attribuables aux sanctions occidentales et non pas à la riposte russe. 

    Les pertes à l'exportation ont été particulièrement sensibles pour l'Allemagne (environ 830 millions de dollars par mois), suivie par l'Ukraine (450 millions), la Pologne, les Pays-Bas, la France et le Japon (environ 200 millions). 

    Les auteurs indiquent que  76,7% des dommages ont été subis par  les pays de l'UE et que les sanctions ont réduit les possibilités d'exportations pour des entreprises françaises. 

    Les relations entre la Russie et l'Occident se sont détériorées suite à la crise en Ukraine. L'UE et les Etats-Unis ont introduit des sanctions contre la Russie, laquelle a répondu par un embargo alimentaire. 

    En juin 2015, la Russie a prorogé son embargo en représailles à la prolongation des sanctions antirusses. 


    Lire aussi:

    La Lombardie adopte une résolution contre les sanctions antirusses
    Sarkozy appelle à lever les sanctions antirusses
    L'Ukraine évalue ses pertes liées aux sanctions russes
    Sanctions anti-russes: le Sénat français adopte la résolution européenne
    Tags:
    prorogation, embargo, sanctions antirusses, Centre d'études prospectives et d'informations internationales (CEPII), Union européenne (UE), Occident, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik