International
URL courte
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)
23475
S'abonner

David Davis, le nouveau ministre du gouvernement de Theresa May chargé de toutes les questions liées au Brexit, a annoncé la date éventuelle de la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

Nommé mercredi soir par la première ministre Theresa May, David Davis fait désormais partie de l’équipe May en tant que ministre pour la sortie de l'Union européenne.

Le 14 juillet, le lendemain de sa nomination, M. Davis a fait sa première annonce à son nouveau poste.

Selon le ministre, cité par le journal Evening standard, "la date éventuelle de sortie officielle de l’Union européen serait en décembre 2018".

David Davis a fait partie du camp pro-Brexit. A l’époque, il a affirmé que la sortie de l'UE aiderait l'économie britannique en permettant au gouvernement de reprendre le contrôle de la politique commerciale, ainsi que réduirait les impôts et la bureaucratie.

"Le Brexit apportera les circonstances qui nous permettront de poursuivre une stratégie de croissance sans entraves", a estimé M. Davis.

M. Davis est un conservateur eurosceptique, il occupait le poste de ministre pour l’Europe du gouvernement de John Major dans les années 1990.

Pour le moment, Boris Johnson, le nouveau ministre des Affaires étrangère, est au centre de l’attention, connu pour ses indiscrétions controversées à l’égard des dirigeants mondiaux.

Toutefois, pour la majorité de la population britannique la personnalité de M. Davis est beaucoup plus importante, car c’est lui qui aidera Mme May à décider quand il faudra commencer le processus formel de la sortie. David Davis est maintenant en charge de tous les accords correspondants et, de fait, des relations futures du Royaume-Uni avec l’UE.

Le 23 juin, les Britanniques se sont prononcés par référendum sur le maintien ou non du Royaume-Uni au sein de l'UE. Durant ce scrutin, 51,9% des britanniques ont voté pour la sortie de l'UE.


Dossier:
Référendum sur le Brexit et réactions (2016) (188)

Lire aussi:

Policier tué à Avignon: ce que l'on sait du tireur
Le pass sanitaire français «ressemble beaucoup à ce que propose Davos, qui est la mise en place d’un système de traçage»
Étrange ballet d’objets lumineux dans le ciel d’Alger
L’éolien fait souffler un vent mauvais sur la souveraineté française
Tags:
politique étrangère, politique, Boris Johnson, Theresa May, David Davis, Royaume-Uni
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook