International
URL courte
1810
S'abonner

C’est comme ça que ça se passe en Nouvelle-Zélande: si vous êtes fatigués des animaux nuisibles, vous vous en débarrassez! Le pays a l’intention d’éliminer tous les rats, les hermines, les opossums et les chats sauvages vers 2050.

Selon le premier-ministre néo-zélandais John Key, l'idée d'éliminer tous les rats, les hermines, les opossums et les chats sauvages du pays est le projet le plus ambitieux du monde dans le domaine de la protection de l'environnement, annonce le New Zealand Herald. Le projet néo-zélandais est chargé d'ouvrir un nouveau chapitre dans ce domaine.

La nouvelle politique sera effectuée par l'entreprise Predator Free New Zealand Limited dotée d'un budget de 28 millions de dollars. Cette structure sera chargée de dégager les grandes idées pour l'élimination des parasites et d'attirer les investissements privés pour développer ces projets.

Le projet d'éliminer les rats, les hermines, les opossums et les chats sauvages devrait répondre aux exigences stratégiques de conserver la diversité biologique en Nouvelle-Zélande. La réalisation de cette idée ambitieuse dépendra considérablement des financements privés. Selon les informations présentes dans une étude de l'Université d'Auckland, le coût du projet pour se débarrasser des nuisibles sera de neuf milliards de dollars.

Le gouvernement néo-zélandais alloue de 60 à 80 millions de dollars annuellement pour lutter contre ces animaux. Selon les informations du premier ministre du pays, les rats, les hermines et les opossums ont tué 25 millions d'oiseaux locaux dans l'année. Ainsi, les pertes pour l'agriculture néo-zélandaise sont estimées à 3,3 milliards de dollars.

Lire aussi:

Les cafards ont un analogue GPS pour s'orienter
Des rats aux nez hypersensibles se préparent pour l'armée US
Les termites, les premiers agriculteurs sur Terre
1,4 M EUR pour acheter une plage en Nouvelle-Zélande
Tags:
rats, animaux, écologie, Nouvelle-Zélande
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook