Ecoutez Radio Sputnik
    le président turc Recep Tayyip Erdogan

    Erdogan: "Le peuple turc est favorable à la peine de mort"

    © AFP 2019 Ozan Kose
    International
    URL courte
    Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)
    1273

    Selon le président turc Recep Tayyip Erdogan, la majorité des citoyens du pays se prononcent en faveur du retour de la peine de mort.

    Dans une interview accordée à la chaîne italienne de télévision RaiNews24, le président turc a fait une déclaration inattendue au sujet de la réintroduction de la peine de mort en Turquie.

    "57% des citoyens le veulent, si le parlement vote pour cela, personne ne pourra l'empêcher", a martelé le leader turc.

    La peine de mort a été abolie en Turquie en 2004. La dernière exécution remonte à 1984.

    M.Erdogan et le premier ministre turc Binali Yildirim ont auparavant annoncé que le parlement turc pourrait examiner une loi constitutionnelle sur l'introduction de la peine de mort en Turquie suite à la tentative avortée de coup d'Etat.

    Le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a annoncé que si la Turquie réintroduisait la peine de mort, les négociations d'adhésion à l'Union européenne seraient immédiatement stoppées. 

    Dans la nuit du 15 au 16 juillet, des militaires turcs ont tenté de perpétrer un coup d'Etat dans le pays. Après l'échec du putsch, les forces de l'ordre ont interpellé plus de 6.000 personnes, y compris des officiers généraux et des officiers supérieurs. La rébellion avortée a fait 265 morts et plus de 2.000 blessés.

    Dossier:
    Tentative de coup d'Etat militaire en Turquie (201)

    Lire aussi:

    Six journalistes d'opposition arrêtés en Turquie
    Turquie: un référendum sur le retour de la peine de mort?
    En Turquie, une base aérienne utilisée par l’Otan encerclée par l’armée
    La Turquie ferme toutes les écoles militaires suite au putsch
    Tags:
    peine de mort, Recep Tayyip Erdogan, Turquie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik