Ecoutez Radio Sputnik
    Des combats à Alep

    Pentagone: pas d'accord Russie-USA sur la Syrie

    © Sputnik. Michael Alaeddin
    International
    URL courte
    353917240

    Les Etats-Unis et la Russie ne sont pas en accord sur la coopération militaire contre l'organisation Etat islamique (EI) et la cessation des conflits en Syrie, a déclaré le porte-parole du Pentagone Peter Cook.

    A l'issue d'un entretien vendredi, à Genève, le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov ont déclaré que les deux équipes de négociateurs tenteraient de régler les derniers points de l'accord dans les prochains jours.

    John Kerry a annoncé que les discussions avec Sergueï Lavrov avaient apporté "de la clarté en vue d'avancées" mais les deux responsables ont fourni peu de précisions quant au renouvellement de la trêve de février et les interventions humanitaires.

    "Certaines contradictions dans ces discussions visant à parvenir à des solutions durables ont été réduites, mais comme l'a déclaré le secrétaire Kerry, il reste encore des questions qui doivent être examinées. Il n'y a pas d'accord pour le moment," a déclaré vendredi M.Cook.

    La Russie et les Etats-Unis ont ainsi terminé le dernier round des pourparlers techniques sur le règlement en Syrie, à Genève. Les négociations ont duré quelque 12 heures et ont été fructueuses et constructives, selon M.Kerry.

    Rappelons qu'une trêve est en vigueur en Syrie depuis le 27 février dernier. Elle ne concerne toutefois pas les djihadistes de l'Etat islamique (Daech, EI), du Front al-Nosra (récemment rebaptisé Front Fatah al-Sham) et d'autres groupes considérés comme terroristes par le Conseil de sécurité de l'Onu.

    Lire aussi:

    Syrie: début de l'évacuation de Darayya
    La Turquie intensifie son opération en Syrie
    L'alliance Ankara-Moscou "indispensable pour le règlement syrien"
    Tags:
    négociations, accord, Peter Cook, John Kerry, Sergueï Lavrov, Russie, États-Unis, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik