International
URL courte
Trêve en Syrie (2016) (220)
18430
S'abonner

Tout en saluant l'accord russo-américain sur le cessez-le feu en Syrie, la France demande que les détails en soient communiqués aux alliés.

Lors d'un entretien téléphonique avec le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov, son homologue français Jean-Marc Ayrault a salué l'accord russo-américain sur une trêve en Syrie et a soutenu Moscou insistant sur la nécessité d'en publier les détails, annonce samedi le ministère russe des Affaires étrangères.

« Les ministres russe et français des Affaires étrangères ont évoqué la situation dans le règlement syrien. Tout en saluant l'accord russo-américain en date du 9 septembre, Jean-Marc Ayrault s'est prononcé en faveur de l'attitude russe favorable à la publication des documents en question », lit-on dans le communiqué.

Le président russe Vladimir Poutine a commenté samedi le refus de Washington de communiquer au Conseil de sécurité des Nations unies les détails de l'accord russo-américain sur la Syrie.

Selon le chef de l'Etat, bien que les Américains se prononcent toujours et partout en faveur de l'ouverture et de la transparence, ils ne veulent pas dévoiler les détails de l'accord parce que dans ce cas tout le monde verra qui ne respecte pas ses dispositions.

La France demande que l'accord russo-américain sur le cessez-le feu en Syrie soit communiqué aux alliés pour éviter toute confusion dans les frappes, apprend la presse française, en se référant à des sources dans l'entourage du ministre des Affaires étrangères.

Vendredi soir, une réunion du Conseil de sécurité de l'Onu relative à l'accord russo-américain sur la Syrie aurait dû avoir lieu. Pourtant, elle a finalement été annulée, « les Etats-Unis n'étant pas prêts à dévoiler les documents ni les décrire en détail ».

Voilà pourquoi, selon le délégué permanent russe auprès de l'Onu Vitali Tchourkine, des doutes persistent sur l'adoption d'une résolution du Conseil de sécurité en faveur de cet accord.

Le 9 septembre dernier, les chefs des diplomaties russe et américain Sergueï Lavrov et John Kerry, réunis à Genève, ont mis au point un plan de normalisation de la situation en Syrie qui prévoit entre autres l'instauration d'un cessez-le-feu à partir du 12 septembre et la mise en place d'une zone démilitarisée autour de la ville d'Alep.

 

Dossier:
Trêve en Syrie (2016) (220)

Lire aussi:

Poutine explique le refus US de dévoiler les détails de l'accord syrien
Suite à l’accord russo-américain sur la Syrie, un nouvel obstacle se dresse
La communauté internationale salue l'accord Russie-USA sur la Syrie
Une boulette de BFM TV fait voir rouge à Jean-Luc Mélenchon
Tags:
accord russo-américain de trêve en Syrie, résolution, cessez-le-feu, zone démilitarisée, Conseil de sécurité de l'Onu, ONU, Jean-Marc Ayrault, John Kerry, Vitali Tchourkine, Sergueï Lavrov, Vladimir Poutine, Genève, Alep, Syrie, France, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook