Ecoutez Radio Sputnik
    iguana

    Un petit iguane qui échappe à des dizaines de serpents enflamme la Toile

    © Photo. capture d`écran:Youtube
    International
    URL courte
    8342

    « Cours, petit iguane, cours. Toute la Toile te regarde ». Il semble que ce fragment d’un nouveau documentaire de la BBC consacré à un bébé iguane parcourant un champ plein de serpents a été visionné avec plus d’émotion et de passion que certains matchs de football. A vous de trancher!

    Une vidéo affichant les scènes d’évasion d’un bébé iguane des crocs de quelques dizaines de serpent est devenue virale sur Internet.

    Ce fragment fait partie du premier épisode du documentaire de la BBC baptisé Planet Earth II (Planète Terre II).

    En seulement une journée, la vidéo a été partagée par 160 000 internautes et a reçu 210 000 « j’aime ».

    ​Selon de nombreux utilisateur de la Toile, émotionnellement et en termes de qualité de tournage et de montage, la vidéo pourrait rivaliser avec des blockbusters hollywoodiens. En tous cas, beaucoup l’ont comparée aux célèbres films et séries.

    Comme c'était prévisible, le compte de «ce même iguane» est immédiatement apparu sur Twitter.

    « J’essaie de travailler mais tout ce à quoi je peux penser, ce sont des serpents et des iguanes »

    ​« Cet iguane qui raconte comment il a pu échapper à une centaine de serpents alors qu'il venait de naître »

    « Tout le pays te regarde, petit iguane, cours, cours »

    ​« Je me suis senti un peu soulagé parce que ma vie comparée à la vie de l’iguane est fantastique et idéale. Mais quand même c’est horrible la chance que j'ai si je compare ma vie à celle d’un iguane »

    « Je ressemble à l’iguane qui fuit des serpents sauf que je fuis mes propres problèmes »

     

    Lire aussi:

    Une babouchka russe massacre 80 serpents!
    Un lézard à 6 queues bat un nouveau record
    La course du crocodile et de l'antilope
    Fin inattendue d'un spectacle de crocodile
    Tags:
    iguane, Serpents, Twitter, Facebook, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik