Ecoutez Radio Sputnik
    Pétrole

    Les aliments produits à partir d'hydrocarbures deviennent réalité

    © REUTERS / Carlos Garcia Rawlins
    International
    URL courte
    9319

    De la nourriture produite à partir de gaz naturel et de pétrole pourrait apparaître sur nos tables à l'avenir. Pour le moment, les fermiers les plus progressistes nourrissent leur bétail avec de la nourriture à base de gaz naturel.

    La compagnie Calysta, implantée en Californie, s'apprête à ouvrir son premier site dans lequel des microorganismes transforment le méthane en aliments riches en protéines destinés aux animaux de ferme, dont les porcins. En septembre, l'entreprise a déjà lancé la production de nourriture pour poissons d'aquarium.

    Du point de vue de l'écologie, ces projets ont des effets positifs mais aussi dangereux : la production de nourriture à partir d'hydrocarbures permettra de ralentir la déforestation liée à la course aux nouvelles terres agricoles, alors que de l'autre côté la production de tels aliments nuit à la planète en augmentant les émissions de dioxyde de carbone.

    Dans le même temps, les chercheurs du groupe aérospatial américain SpaceX étudient actuellement la possibilité de produire de la nourriture contenant des protéines pour les futurs colonisateurs de Mars.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Des cafétérias pour les enfants japonais sous-alimentés
    Aux Etats-Unis, la moitié de produits alimentaires finissent à la poubelle
    La ville d'Hanoï, championne de l'alimentation de rue
    Des fermes de grillons pour résoudre les crises alimentaires?
    Tags:
    dioxyde de carbone, pétrole, produits alimentaires, nourriture, hydrocarbures, SpaceX, Calysta, Californie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik