International
URL courte
1301
S'abonner

Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov compte dans un proche avenir discuter de la situation en Ukraine et des relations bilatérales entre Moscou et Washington avec le nouveau secrétaire d'État américain Rex Tillerson.

Lors d'une interview avec la chaîne de télévision russe NTV, le ministre des Affaires étrangères Sergueï Lavrov a précisé les points majeurs de sa future rencontre avec son homologue américain.

« Dans un proche avenir, je vais certainement contacter le nouveau secrétaire d'État américain Rex Tillerson, et bien sûr nous allons discuter de la situation en Ukraine, de la mise en œuvre des accords de Minsk et d'autres grandes questions internationales ainsi que de nos relations bilatérales. Je souhaite que la compréhension de ce qui se passe réellement dans l'est de l'Ukraine en sera renforcée », a déclaré le chef de la diplomatie russe.

Il a également mentionné le fait que la Russie ne voyait pas d'alternative au « paquet de mesures » de Minsk. « Nos collègues occidentaux — les Européens et, je l'espère, les Américains — le prouvent. Je dis "j'espère" parce que l'équipe américaine qui s'occupera de la situation en Ukraine n'a pas été encore constituée », a déclaré le chef du ministère russe des Affaires étrangères.

Depuis le 29 janvier, la situation sur la ligne de front dans le Donbass s'est aggravée. Les parties en conflit s'accusent mutuellement d'intensifier le pilonnage et de tenter d'effectuer une offensive sur la ligne de front à proximité de Donetsk.

Ainsi, Kiev a récemment déployé des chars dans la ville d'Avdeïevka, à six kilomètres de Donetsk, foulant aux pieds les accords de Minsk imposant le retrait des armements lourds de la ligne de démarcation. Début février, Kiev a reconnu que les militaires ukrainiens menaient une offensive dans le Donbass. Les habitants de plusieurs villes et villages de la République populaire autoproclamée de Donetsk, notamment Iassinovataïa et Avdeïevka, ont été privés d'électricité et de chauffage pendant plusieurs jours.

Le 8 février, les autorités de la DNR ont soumis à l'OSCE un projet de trêve visant à normaliser la situation le long de la ligne de front dans le Donbass. Le document en cinq articles exige d'instaurer un « cessez-le-feu immédiat et complet », d'éloigner les armements interdits et de permettre l'accès de la mission d'observation de l'OSCE.

En avril 2014, les autorités ukrainiennes ont lancé une opération militaire contre les deux républiques autoproclamées de Donetsk et de Lougansk. Le conflit a déjà coûté la vie à plus de 10 000 personnes, selon l'OSCE.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les villes du Donbass sous une pluie de tirs
Le bilan du conflit dans le Donbass s’alourdit
Moscou dément avoir livré des chars dans le Donbass
Tags:
rencontre, Rex Tillerson, Sergueï Lavrov, Ukraine, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook