Ecoutez Radio Sputnik
    armée turque

    L’armée turque risque de s’enliser à Raqqa

    © AFP 2019 Bulent Kilic
    International
    URL courte
    24239
    S'abonner

    Les troupes turques comptent libérer bientôt la ville d’Al-Bab, en Syrie. Mais, selon un expert turc, elles devraient s’abstenir de participer à l’opération de libération de Raqqa, sous peine de s’y enliser.

    L'objectif final des militaires turcs en Syrie consiste à libérer la ville d'Al-Bab non seulement des terroristes de Daech, mais aussi des djihadistes de la région frontalière, y compris Raqqa, a déclaré dimanche le président turc Recep Tayyip Erdogan.

    Les troupes turques se trouvent au centre de la ville syrienne et la prise de la ville occupée par Daech est attendue dans un proche avenir. L'objectif final serait de nettoyer une région de 5 000 km2.

    Cependant, la région de Raqqa est la plus dangereuse pour la Turquie, a estimé dans une interview à Sputnik Ahmet Yavuz, ancien attaché militaire de l'ambassade turque en France.

    « L'opération de libération de la ville pourrait devenir le « marais » dans lequel les troupes turques risquent de s'embourber pour une durée indéterminée avec des conséquences sérieuses. Je pense que la Turquie ne doit pas participer à l'opération de libération de Raqqa, car la tâche principale des militaires turcs dans le nord de la Syrie était de créer un  "bouclier " de sécurité à la frontière et d'empêcher la formation d'un corridor kurde », a rappelé l'expert.

    La structure démographique et sociale de cette région diffère beaucoup de celle d'Al-Bab, où la réaction de la population à l'intervention turque n'est presque jamais négative a-t-il souligné. La Turquie devrait soutenir ici les troupes gouvernementales syriennes et bien calculer ses efforts, estime M. Yavuz.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Bataille de Raqqa, révélateur du renversement des alliances en Syrie
    Pris au piège, Daech décapite 40 civils désarmés à Al-Bab
    L’armée syrienne bloque une voie de retraite d’Al-Bab à Daech
    Fuite d’Al-Bab: un Syrien retrace son chemin vers une nouvelle vie
    Tags:
    Ahmet Yavuz, Raqqa, Turquie, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik