Ecoutez Radio Sputnik
    Maxine Waters

    Les humoristes russes promettent de nouveau canulars sur les sénateurs américains

    © AP Photo / J. Scott Applewhite
    International
    URL courte
    8431

    L’amateur de canulars téléphoniques Vovan, qui a fait parlé la congressiste américaine Maxine Waters de l’agression russe au Limpopo, a raconté à Sputnik comment l’idée lui était née, comment s’était passé l’entretien et à quels autres canulars il fallait s'attendre.

    Vladimir Kouznetsov, connu sous le pseudo Vovan, confie à Sputnik avoir travaillé sur le sujet des « sénateurs antirusses » avec son ami surnommé Lexus. Mais à côté de sénateurs bien connus tels que John McCain ou Lindsey Graham, sa conversation avec Maxine Waters, inconnue en Russie auparavant mais qui est devenue célèbre après sa récente déclaration sur l’invasion russe de la Corée, n’est pas passée inaperçue.

    Les humoristes ont décidé de vérifier si c’était vraiment un lapsus, supposant que la prononciation du mot Corée et Crimée était assez proche, ou simplement un manque de culture. L’humoriste avoue avoir été très surpris par l'inculture de la dame.

    Vovan raconte que pour joindre la congressiste, ils sont au début passés par ses secrétaires, dont le numéro figurait sur le site du Congrès. La demande d’entretien ne leur a pris que deux jours.

    « Ils nous ont donné un adresse mail sur laquelle nous avons envoyé la demande de la part d’un prétendu premier ministre de l'Ukraine, Vladimir Groïsman. Nous avons présenté le sujet de conversation, et les différents contacts. Et seulement quelques heures après, nous sommes convenus de fixer une conversation pour le lendemain. Elle (la conversation, ndlr) a eu lieu à 10h00, heure de Washington, soit à 18h00, heure de Moscou. », précise Vovan.

    Bien que les deux amateurs de canulars téléphoniques avaient initialement pour but d’enregistrer une conversation humoristique, ils confient ne pas s’être attendu à ce que la congressiste prenne l’information improvisée sur le Limpopo au pied de la lettre.

    Ils ont décidé de commencer par l’Ukraine, pensant que si la démocrate était tellement préoccupée par ce pays, elle devait au moins savoir approximativement quelles étaient ses grandes villes, où elles étaient situées et surtout où les hostilités avaient lieu. 

    « Alors, nous avons dit que la Russie aurait envahi Lvov (ou Lviv), qui se situe à l'ouest du pays (loin des hostilités, ndlr). Curieusement, ce fait ne l’a pas du tout surpris. Ou plutôt, elle ne pouvait pas comprendre ce que c’était ” Lvov” et où elle se situait en Ukraine. Et quand nous avons dit que c’était une ville qui se trouvait à l’ouest, elle a dit “aah, déjà, à l'est et l'ouest… Ok, je vois” », raconte Vovan.

    « C'est à ce moment là que nous avons compris que la congressiste ne connaissait même pas les choses basiques, et nous avons décidé de jouer le grand jeu, de lui parler du Limpopo, du Gabon, et du président Porochenko, attaqué par les hackers dans son bureau, lesquels ont commencé à manipuler effrontément sa télé », poursuit l’humoriste.

    Concernant la popularité du canular, non seulement la Toile mais aussi le porte-parole du président russe a ironisé à propos de la conversation téléphonique. Vovan constate que son succès était inattendu mais avoue qu'elle aurait préférer voir la même réaction aux États-Unis, car Maxine Waters parle de la politique internationale et représente avant tout les intérêts de son pays. Pourtant, bien qu’il y ait eu des commentaires sur cette conversation, les médias majeurs n’ont rien publié sur le sujet. Contacté par les médias russes, le secrétariat de la congressiste a refusé de donner des commentaire oraux et a proposé de répondre par mail.

    « Je suis persuadé que la population du pays doit entendre les absurdités de la personne qui représente la Californie, l'un des plus grands États américains, où vivent 35 millions de personnes… D'accord, si elle ne s’occupait que des affaires intérieures des États-Unis, personne ne lui aurait demandé des connaissances spécifiques sur la géographie politique du monde. Bon, des lacunes dans l'éducation ne sont pas si fatales, si on s’occupe uniquement de la Californie. Mais, comme nous le savons et le lisons dans les actualités et selon son compte twitter, elle écrit à peu près uniquement sur la Russie et l'Ukraine, à propos de la présumée agression russe, au sujet des sanctions supplémentaires, sur le fait que les sanctions existantes ne devraient pas être levées. Si on fait de la politique étrangère, ne pas avoir de connaissances basiques, c’est idiot ».

    Et de répondre sur le choix de ses soi-disant « victimes »: « Il s’agit de cas retentissants, de ce que nous voyons dans la presse et ce qui intéresse la population ».

    Et de promettre de publier d'autres canulars déjà enregistrés sur des sénateurs connus en Russie.

    « Mais ce ne sera pas aussi rigolo, il y aura plus d’informations », confie Vovan à Sputnik.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

    Lire aussi:

    Poutine pirate les élections au Limpopo, une congressiste US promet plus de sanctions
    Le Kremlin étonné de ne pas avoir été accusé pour le canular avec Maxine Waters
    Dur-dur, la vie sous «l'occupation russe» au Limpopo!
    Une députée US appelle à destituer Trump parce que Poutine envahit… la Corée!
    Tags:
    lapsus, erreurs, canulars, Vovan (Vladimir Kouznetsov), Maxine Waters, Limpopo, Ukraine, États-Unis, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik