International
URL courte
17371
S'abonner

Margarita Simonian, la rédactrice en chef de RT et de Sputnik, a ironisé au sujet des accusations du sénateur américain portant sur l’influence des hackers russes dans les moteurs de recherches aux États-Unis. «Je vais apparaître sous la forme d'un ours dans ses rêves», a-t-elle menacé sur le ton de la plaisanterie.

En réponse aux propos du sénateur américain Mark Warner, qui a accusé des hackers russes de prétendues attaques contre les moteurs de recherche aux États-Unis afin de les rediriger vers le site de RT ou d'autres sites d'information russes, Margarita Simonian, la rédactrice en chef de RT et de Sputnik a déclaré avec ironie qu'il serait bon de lui expliquer le principe du fonctionnement d'Internet.

« Quelqu'un doit expliquer au sénateur américain le principe du fonctionnement des moteurs de recherche sur Internet sinon je vais apparaître sous la forme d'un ours dans ses rêves et il fera une crise cardiaque », a-t-elle annoncé dans son discours, cité par RT.

Auparavant, Mark Warner a déclaré à la télévision américaine CBS que la Russie avait organisé « une action d'une ampleur sans précédent, s'étant immiscée dans les élections aux États-Unis. »

Ainsi, des milliers de trolls publieraient de fausses informations sur Internet afin de manipuler l'avis des internautes.

« Certains algorithmes ont été utilisés qui faisaient qu'en cherchant l'information sur Google vous vous retrouviez sur une source d'information russe que ce soit RT ou une autre source… », a déclaré le sénateur américain.

Ce n'est pas la première fois que les médias comme RT ou Sputnik sont ciblés par les médias mainstream. En octobre dernier, les services spéciaux américains ont ouvertement accusé Moscou de tentatives d'influencer le cours de l'élection présidentielle, reconnaissant néanmoins que les hackers n'étaient pas parvenus à accéder aux systèmes électoraux américains. Par la suite, la Maison Blanche a reconnu ne pas avoir détecté d'attaques de hackers le jour de l'élection.

Néanmoins, certains soucis techniques se sont invités à la télévision américaine. Le 12 janvier, le futur directeur de la CIA, Mike Pompeo, a été auditionné par le Sénat américain. Son audition de confirmation a malencontreusement été interrompue lorsque le chef adjoint du comité spécial sur le renseignement Mark Warner est passé à la partie de son discours contenant des accusations à l'encontre de la Russie. Immédiatement après le mot « Russie », l'électricité a été coupée…
De même, en décembre dernier, la chaine C-SPAN avait également diffusé, dans l'attente de la manifestation de militants de Trump dans l'État de l'Ohio, l'intervention de Vladimir Poutine auprès du Conseil de la Fédération diffusée par RT.

Il ne s'agit là que de défaillances techniques, mais elles sont utilisées pour accuser Moscou en ces temps de paranoïa généralisée au cours de laquelle on a imputé à la Russie un prétendu piratage des sites du Parti démocrate et où RT est régulièrement pointé du doigt, accusé de servir d'organe de propagande du Kremlin.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Sputnik et RT contre Macron? Margarita Simonian remet les pendules à l'heure
Simonian: Macron dit que Sputnik ne ment pas
Simonian: «Plus on nous tance, plus on nous fait de la pub»
Margarita Simonian: le Sunday Times trompe les annonceurs de RT
Margarita Simonian dévoile le principal problème dans les relations Russie-USA
Margarita Simonian se rendra au Royaume-Uni afin de transmettre la position de la Russie
Margarita Simonian: «Le département d'État nous aurait coupé l’air, s’il l'avait pu»
Tags:
Margarita Simonian, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook