International
URL courte
32241
S'abonner

L'Ukraine se prononce pour la révision du mémorandum de Budapest qui définit son statut non nucléaire, a annoncé le ministre ukrainien des Affaires étrangères.

Selon le chef de la diplomatie ukrainienne Pavel Klimkine, Kiev souhaite relancer les négociations entre les pays qui ont signé le mémorandum de Budapest en 1994. En vertu de cet accord, l'Ukraine renonçait à son arsenal nucléaire en échange de garanties pour sa sécurité, son indépendance et son intégrité territoriale de la part de la Russie, des États-Unis et de la Grande-Bretagne.

« Nous avons besoin du soutien de Washington en vue d'obtenir la reprise des négociations entre les parties ayant signé le mémorandum de Budapest », a déclaré M. Klimkine, intervenant devant le Sénat américain.

En 1994, Kiev a accepté de se défaire de l'énorme stock d'armes nucléaires dont il avait hérité à la dislocation de l'URSS et d'adhérer au Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires. 1 900 têtes nucléaires détenues par l'Ukraine avaient alors été envoyées en Russie pour démantèlement.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Un député ukrainien appelle Kiev à se doter de l'arme nucléaire
Nucléaire: l'Ukraine mettra en service deux réacteurs en 2018
L'Ukraine achète du combustible nucléaire aux USA
Benalla qualifie de «catastrophique» l’exfiltration de Macron d’un théâtre parisien
Tags:
armes nucléaires, mémorandum de Budapest, Pavel Klimkine, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik