International
URL courte
793
S'abonner

Le père d’Ezequiel Martel est décédé lors de la guerre des Malouines il y a quelque 35 ans. Aujourd’hui, le jeune homme s’est rendu sur les îles pour réaliser son rêve et conquérir les vagues qui ont vu son père mourir. M. Martel révèle à Sputnik que pour lui c’est le « seul moyen de communiquer avec son père ».

Ezequiel a 35 ans, c'est aussi l'âge que son père avait lorsqu'il a disparu lors du conflit armé qui opposait l'Argentine et le Royaume-Uni pour les îles Malouines. La mort a rattrapé Rubén Martel le 1er juin 1982 au moment où un obus britannique a atteint son avion Hercules C-130. Après la fin du combat un chasseur-bombardier britannique, le « Sea Harrier », a fait demi-tour pour mitrailler avec ses canons de 30 mm sept membres de l'équipage de l'avion argentin qui dérivait sur les flots.

Le seul souvenir qui reste gravé dans le cœur d'Ezequiel en lien avec son père c'est la journée qu'ils avaient passé ensemble à la plage. Il ne doit cette pensée qu'à la photo qu'il garde précieusement pour se sentir plus proche de son père, avec qui il n'avait jamais pu parler.

Rubén Martel et son fils Ezequiel
© Photo / Familia Martel
Rubén Martel et son fils Ezequiel

Lorsque Rubén est parti à la guerre, son fils n'avait même pas fêté son premier anniversaire.

Les restes de l'avion de Rubén reposent quelque part au large de l'île de Bourbon, à environ 70 kilomètres de la côte.

« Les îles Malouines sont pour moi un endroit de rencontre. Mon père est mort ici, à bord de l'avion. Je suis revenu ici pour réaliser mon rêve, pour me sentir le plus proche possible de lui comme je ne l'ai jamais été », confie à Sputnik Ezequiel, lui-même pilote des forces aériennes argentines, sur les traces de son défunt père.

Le jeune homme pense réaliser son rêve grâce au surf, qui est pour lui le meilleur lien entre l'homme et la nature.

« Chaque vague est un défi. Nous tombons et nous nous relevons. Il y a quelque chose de commun entre cela et le message de mon père », raconte M. Martel.

Ezequiel Martel se prépare pour surfer
© Sputnik . Nicolás Ayala
Ezequiel Martel se prépare pour surfer

Depuis son enfance, Ezequiel souhaite en savoir plus sur les détails de la disparition tragique de son père.

Lorsqu'il a grandi, il a assisté tous les ans aux cérémonies sur la base aérienne de Palomar (à Buenos Aires) organisées en hommage aux victimes du 1er juillet, soit 13 jours avant la reddition de l'Argentine.
Lors d'une de ces cérémonies il a entendu le nom de Nigel Ward, pilote britannique qui avait abattu l'avion de son père. Il a même découvert dans les journaux relatant la chronique de la guerre la photo de M. Ward.

« C'est le visage de Nigel Ward, l'homme qui a tué mon père. Cette photo ne m'a jamais quitté. Je voudrais reconstituer ce qui s'est réellement passé ce jour-là ».
Ezequiel a fait des recherches en secret pour ne pas accabler sa mère. En 2011, le téléphone a sonné chez Martel. C'était la radio populaire Metro qui était à la recherche des familles des victimes pour faire un reportage sur la guerre.

L'émission a eu beaucoup de succès, les gens appelaient en permanence la radio et demandaient toujours plus d'informations. Une autre édition de cette émission a dû être programmée. Cette fois-ci, les réalisateurs souhaitaient s'entretenir avec le pilote britannique.

Lors de la conversation, M. Ward a reconnu avoir abattu l'avion Hercules C-130. Il a également expliqué qu'il accomplissait son devoir tout comme le père d'Ezequiel.

Il a reconnu être coupable de la peine que le jeune homme argentin avait ressentie toutes ses années sans avoir la possibilité d'embrasser son père et de lui parler.
Aujourd'hui, Ezequiel se prépare à lancer un message à son père en faisant du surf.

« Surfer sur les vagues où mon papa a disparu c'est comme si j'avais une discussion avec lui, une discussion qu'on n'avait jamais eue », conclue-t-il.

Ezequiel Martel se prépare pour surfer
© Sputnik . Nicolás Ayala
Ezequiel Martel se prépare pour surfer

La guerre des Malouines a commencé le 2 avril 1982 avec le débarquement de l'armée argentine pour se terminer le 14 juin 1982 par un cessez-le-feu. Au plan humain, le bilan de cette guerre est de 907 tués soit 649 militaires argentins, 255 militaires britanniques et trois insulaires.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join ».

Lire aussi:

Le plateau continental argentin étendu aux Malouines
L’Argentine revendique sa souveraineté sur les îles Malouines
L'Argentine remercie la Grenade pour son soutien à propos des îles Malouines
Gibraltar dans le rôle des Malouines
Conflit des Malouines : l'argentine remercie la Russie de son soutien
Le cercueil de Margaret Thatcher sera porté par des vétérans de la guerre des Malouines
Tags:
îles Malouines
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook