Ecoutez Radio Sputnik
    Le FBI américain

    Le FBI et la NSA affirment que Moscou n’a pas influencé les élections US

    © AFP 2017 Mandel Ngan
    International
    URL courte
    442065434

    Les directeurs du Bureau fédéral d'enquête (FBI) James Comey et de l’Agence nationale de la sécurité (NSA) Michael Rogers ont déclaré lundi de ne pas avoir de données qui auraient confirmé l’influence réelle de la Fédération de Russie sur le dénouement de l’élection présidentielle dans quelque État américain que ce soit.

    Durant la première audience publique sur la prétendue intervention de la Russie dans la présidentielle américaine, les directeurs du FBI et de la NSA ont témoigné devant une commission permanente du Congrès des États-Unis ne pas avoir de preuves de l'influence russe sur le dénouement de l'élection américaine.

    Il est à noter que l'audience a débuté par les accusations du démocrate Adam Schiff à l'égard de la Russie portées sur des attaques de hackers effectuées contre les États-Unis, ainsi que de son action visant à influencer le dénouement de la présidentielle. Ensuite, un des congressistes a demandé aux directeurs des services de renseignement américain s'il existait des donnés sur l'influence russe dans les élections dans les États du Michigan, de Pennsylvanie, du Wisconsin et de l'Ohio.

    MM Comey et Rogers ont déclaré qu'ils n'avaient pas de témoignages selon lesquels la Russie aurait influencé le dénouement de l'élection dans ces États. M. Rogers a également souligné que, « probablement, la NSA n'était pas la meilleure structure pour fournir de telles informations ».

    Dans le même temps, le président américain Donald Trump a déjà confirmé cette information en publiant un message sur son compte Twitter :

    « La NSA et la FBI ont déclaré devant le Congrès que la Russie n'avait pas influencé le processus des élections ».

    Auparavant, les responsables américains avaient accusé la Russie d'avoir mené des cyberattaques sur les systèmes informatiques des organisations politiques américaines afin d'influencer les résultats de l'élection présidentielle. À cet égard, l'administration Obama avait imposé des sanctions contre certains individus et entreprises russes.

    Moscou a nié les accusations, les qualifiant d'infondées. Le président Donald Trump a promis que les autorités procédaient à une nouvelle enquête sur ce sujet. Le comité sur le renseignement de la Chambre des représentants des États-Unis s'en occupe en parallèle.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Kremlin: non, la Russie ne mine pas les USA avec des missiles «taupes»
    Wikileaks va-t-il bouleverser le résultat des élections américaines ?
    Le FBI organise un mystérieux briefing pour évoquer la Russie
    Tags:
    élection présidentielle, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), FBI, Michael Rogers, James Comey, Adam Schiff, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik