Ecoutez Radio Sputnik
    Le FBI américain

    Le FBI et la NSA affirment que Moscou n’a pas influencé les élections US

    © AFP 2017 Mandel Ngan
    International
    URL courte
    441972433

    Les directeurs du Bureau fédéral d'enquête (FBI) James Comey et de l’Agence nationale de la sécurité (NSA) Michael Rogers ont déclaré lundi de ne pas avoir de données qui auraient confirmé l’influence réelle de la Fédération de Russie sur le dénouement de l’élection présidentielle dans quelque État américain que ce soit.

    Durant la première audience publique sur la prétendue intervention de la Russie dans la présidentielle américaine, les directeurs du FBI et de la NSA ont témoigné devant une commission permanente du Congrès des États-Unis ne pas avoir de preuves de l'influence russe sur le dénouement de l'élection américaine.

    Il est à noter que l'audience a débuté par les accusations du démocrate Adam Schiff à l'égard de la Russie portées sur des attaques de hackers effectuées contre les États-Unis, ainsi que de son action visant à influencer le dénouement de la présidentielle. Ensuite, un des congressistes a demandé aux directeurs des services de renseignement américain s'il existait des donnés sur l'influence russe dans les élections dans les États du Michigan, de Pennsylvanie, du Wisconsin et de l'Ohio.

    MM Comey et Rogers ont déclaré qu'ils n'avaient pas de témoignages selon lesquels la Russie aurait influencé le dénouement de l'élection dans ces États. M. Rogers a également souligné que, « probablement, la NSA n'était pas la meilleure structure pour fournir de telles informations ».

    Dans le même temps, le président américain Donald Trump a déjà confirmé cette information en publiant un message sur son compte Twitter :

    « La NSA et la FBI ont déclaré devant le Congrès que la Russie n'avait pas influencé le processus des élections ».

    Auparavant, les responsables américains avaient accusé la Russie d'avoir mené des cyberattaques sur les systèmes informatiques des organisations politiques américaines afin d'influencer les résultats de l'élection présidentielle. À cet égard, l'administration Obama avait imposé des sanctions contre certains individus et entreprises russes.

    Moscou a nié les accusations, les qualifiant d'infondées. Le président Donald Trump a promis que les autorités procédaient à une nouvelle enquête sur ce sujet. Le comité sur le renseignement de la Chambre des représentants des États-Unis s'en occupe en parallèle.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    Kremlin: non, la Russie ne mine pas les USA avec des missiles «taupes»
    Wikileaks va-t-il bouleverser le résultat des élections américaines ?
    Le FBI organise un mystérieux briefing pour évoquer la Russie
    Tags:
    présidentielle, Agence nationale de sécurité américaine (NSA), FBI, Michael Rogers, James Comey, Adam Schiff, Russie, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik

    Tous les commentaires

    • Dolinduz
      Une "affaire" qui fait pshhhhittt... comme prévu.
      Ça aura bien amusé les gamins, ceci dit.
    • maurice
      Hillary Clinton est une mauvaise perdante....elle se voyait déjà à la Maison Blanche...quelle désillusion !
    • angelstic
      Drôle que ceux qui nous espionnent et nous manipulent le plus.
      Et oui se sont les USA
      N aiment pas que d autres puissent faire pareille
      Ne fait pas aux autres ce que tu ne veux pas qu on te fasse
    • avatar
      merlinbzh
      Ils ont dit publiquement ce que tout le monde, à part les trolls décérébrés, savaient. Il y a pas plus de hackers russes dans cette histoire que de dodos à l'Ile Maurice. Tout de la manipulation made by etat profond us
    • tom patasse
      "Le FBI et la NSA affirment que Moscou n’a pas influencé les élections US"
      c"est entièrement faux !
      Ils n'ont jamais dit cela. Ils ont dit que l’enquête était toujours en cours.
    • Le Merle
      En revanche, le Canard Enchaîné a carrément faussé les élections présidentielles françaises !
    • tom patasseen réponse àLe Merle(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Le Merle,
      C'est surtout le pen et fillon qui ont "faussé les élections présidentielles françaises !"
    • Le Merleen réponse àtom patasse(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      tom patasse,
      Que voulez-vous, je suis légaliste. Tout ce qui n'est pas interdit est autorisé et quand la loi elle-même couvre les emplois fictifs en n'exigeant pas sur le moment les preuves qui attestent de la réalité d'un emploi, je suis sidéré de voir comment un journal prive un citoyen de ses droits civiques alors que le procès censé le condamner n'a pas eu lieu.
      Votre morale nie le droit, pas la mienne...
    • tom patasseen réponse àLe Merle(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      Le Merle,
      La morale, la loi, le droit, ce sont des choses qui ne devraient faire qu'un tout...

      Malheureusement ce n'est pas toujours le cas.

      Par exemple les lanceurs d’alertes... ils se mettent volontairement hors la loi, affin de protéger leur concitoyens, à leur dépend ...
      En théorie le loi devrait les punir, pourtant on vois bien qu'ils sont nécessaires...

      Pour fillon, on sait tous que ce qu'il a fait est profondément amorale (et peut être hors la loi). Si la loi ne le punit pas, alors il faut changer la loi.

      Mais une chose est certaine, ni lui ni marine ne devraient se présenter a cette élection, c'est juste une question de morale.
    • Le Merleen réponse àtom patasse(Afficher le commentaireCacher le commentaire)
      tom patasse,
      La véritable transformation passe par un aménagement de la loi. L'émotion ne sert à rien d'autre qu'à conforter les avantages de l'oligarchie. Quand on adopte une morale imaginative (la seule qui vaille en politique), quand on décide de gommer les anomalies en écrivant les lois qui les suppriment, on est dans le vrai.
      Ceux qui crient après Fillon ou même Leroux sont des hypocrites. Ce qu'ils dénoncent ne datent pas d'hier ! Et faire des procès me paraît beaucoup moins utile que d'écrire un règlement de l'Assemblé nationale qui permettrait de vérifier au jour le jour la réalité des emplois, non seulement pour les attachés parlementaires mais aussi pour les députés.
      Foin de l'émotion ! Au boulot, bande de fainéants !
      Qui parle ainsi ? Mais un lanceur d'alerte.
      je vous invite à lire :
      1) Ma plainte initiale contre le système bancaire: www.le-merle.org/public/fr/index.php?id=2&id_menu=61
      2 ) Mon mémoire en appel :www.le-merle.org/public/fr/index.php?id=2&id_menu=100
      3) Mes propositions pour sortir du marasme : books.google.fr/books/about/Les_banquiers_ne_sont_pas_encore_des_cri.html?id=ObH8AgAAQBAJ&redir_
      Autant d'alertes sur lesquelles Médiapart s'est assis consciencieusement. Pourquoi ? Parce qu'ils adorent ménager les privilèges de l'oligarchie et vivre dans l'insouciance...
    • tom patasse
      "écrire un règlement de l'Assemblé nationale qui permettrait de vérifier au jour le jour la réalité des emplois, non seulement pour les attachés parlementaires mais aussi pour les députés"
      Pareil pour tous les élus et responsable politique en charge... (sénateurs, ministres, ...)
      On est d'accord
    Afficher les nouveaux commentaires (0)