Ecoutez Radio Sputnik
    Drapeau de l'UE

    «L’élargissement de l’UE a entravé l’intégration européenne»

    © REUTERS / Tony Gentile
    International
    URL courte
    773
    S'abonner

    Le concept d’une Europe à deux vitesses pourrait résoudre les problèmes engendrés par l’élargissement à l’est de l’UE, a estimé dans un entretien avec Sputnik le professeur à la LUISS Giudo Carli, Raffaele Marchetti.

    L'UE, qui a sans doute connu des jours meilleurs, est en train de vivre des moments difficiles liés au manque d'unité face aux crises économique et migratoire, à l'incapacité d'élaborer une politique étrangère et de sécurité pour s'opposer au terrorisme international, a déclaré à Sputnik l'universitaire italien Raffaele Marchetti, tout en appréhendant les conséquences imprévisibles du Brexit pour l'ensemble de l'Europe.

    « Quoi qu'il en soit, le bilan des 60 ans est somme toute positif, le continent ayant été épargné par les guerres intestines depuis toutes ces années. Il a aussi connu l'intégration administrative, économique et financière de tous les pays membres. Ce sont des aspects positifs car ils ont beaucoup facilité la vie des Européens, qui peuvent circuler à travers l'UE sans passeport et peuvent également investir, fonder une entreprise ou aller faire leurs études dans un autre pays européen », a rappelé l'interlocuteur de l'agence à l'occasion du 60e anniversaire de la signature du Traité de Rome.

    M. Marchetti n'a toutefois pas omis d'insister sur l'intégration insuffisante de l'UE, notamment face à la crise des migrants, qu'il s'agisse de l'absence de gestion des flux migratoires ou de la répartition des migrants par pays.

    « L'Union européenne manque toujours d'unité », a constaté le spécialiste des relations internationales.

    Ce dernier pense que la création d'une Europe à deux vitesses permettrait de résorber le problème de l'intégration, jugée insuffisante, bien que la répartition des pays en fonction de leurs vitesses de développement puisse blesser ceux qui seraient classés dans la seconde catégorie.

    « En jetant un regard rétrospectif, on constatera que l'élargissement à l'est était le choix stratégique de l'Allemagne, qui avait besoin d'un plus grand contrôle sur les territoires orientaux, du Royaume-Uni, qui n'aspirait pas à une intégration trop approfondie de l'Union européenne, et des États-Unis, qui souhaitaient élargir la sphère d'influence UE-Otan pour contrer la Russie », a constaté l'interlocuteur de Sputnik.

    Et d'ajouter que c'était justement cet élargissement qui avait engendré tous les problèmes auxquels l'Union européenne est confrontée aujourd'hui.

    « Le concept d'une Europe à deux vitesses pourrait résoudre les problèmes engendrés par l'élargissement », a conclu l'universitaire.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L'élargissement de l'UE de 2004, une erreur?
    FT: l'UE perd ses velléités d’élargissement vers l'est
    UE: pas d'élargissement au cours des cinq ans à venir (Juncker)
    Tags:
    anniversaire, université, crise économique, gestion de flux migratoires, traité de Rome (1957), Brexit, OTAN, Union européenne (UE), Raffaele Marchetti, États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne, Europe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik