Ecoutez Radio Sputnik
    James Mattis

    Le Pentagone veut muscler son implication dans le conflit au Yémen

    © AFP 2019 Nicholas Kamm
    International
    URL courte
    Situation au Yémen (2017) (67)
    34340

    Le chef du Pentagone a demandé à la Maison-Blanche l'autorisation de participer plus activement au conflit au Yémen.

    Le secrétaire américain à la Défense James Mattis a demandé à la Maison-Blanche de lever les restrictions sur le soutien militaire aux pays du Golfe impliqués dans le conflit au Yémen, annonce le Washington Post se référant à des fonctionnaires haut placés dans l'administration présidentielle.

    Ce mois-ci, le ministre a adressé au conseiller du président pour la sécurité nationale, le général H.R.McMaster, un document qui affirmait qu'un « soutien limité» à l'Arabie saoudite aux des Emirats arabes unis au Yémen aiderait à « combattre la menace commune ».

    L'approbation de la demande marquerait un tournant au Yémen dans l'activité militaire du Pentagone, qui jusqu'à présent se limitait à mener des opérations antiterroristes contre les djihadistes d'Al-Qaïda, affirme le journal. En outre, cette démarche témoignera d'une attitude plus agressive de Washington vis-à-vis de l'Iran.

    Selon le journal, l'administration américaine continue actuellement à examiner sa politique au Yémen, le processus ne devant se terminer que le mois prochain. Toutefois, la demande du chef du Pentagone concerne un éventuel soutien aux Emirats arabes unis lors d'une opération visant à libérer le port Hodeida en mer Rouge, occupé jusqu'à présent par les rebelles houthis.

    Depuis 2014, le Yémen est le théâtre d'un conflit armé opposant les rebelles houthis et les militaires loyaux à l'ancien président Ali Abdallah Saleh, aux forces gouvernementales et aux milices populaires soutenant le président en exercice Abd Rabbo Mansour Hadi. Les rebelles contrôlent les territoires dans le nord du pays et la capitale Sanaa, où ils ont créé leurs organes de pouvoir.

    Le conflit s'est internationalisé en mars 2015 avec l'intervention de nombreux pays musulmans menés par l'Arabie saoudite.

    En deux ans, plus de 4 500  civils ont trouvé la mort au Yémen et quelque 8 000  autres ont été blessés, selon le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l'homme (HCDH), qui précise qu'après 2  ans de confit 21  millions de personnes, soit 82  % de la population, nécessitent une aide humanitaire.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Dossier:
    Situation au Yémen (2017) (67)

    Lire aussi:

    Frappes de la coalition arabe: plusieurs milliers de personnes protestent au Yémen (Vidéo)
    Yémen: 4.500 morts et 8.000 blessés en deux ans de conflit
    Un nouvel incident avec un pétrolier dans le Golfe? Téhéran livre sa version
    Mediapart affirme que de Rugy a démissionné afin d'éviter de nouvelles révélations sur ses frais de député
    Tags:
    Herbert Raymond McMaster, conflit, James Mattis, Yémen, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik