International
URL courte
1112
S'abonner

Les frappes de la coalition anti-Daech dirigée par les États-Unis ont fait «des dizaines de milliers de morts» parmi les civils en Irak et en Syrie, affirme le député syrien Muhammed al Husein contacté par Sputnik.

La coalition antiterroriste internationale vient de reconnaître la mort d'au moins 396 civils dans ses frappes réalisées entre 2014 et 2017 en Syrie et en Irak. Pour le parlementaire syrien Muhammed al Husein, il s'agit d'une déclaration « ridicule », des « dizaines de milliers » de civiles ayant trouvé la mort dans les raids de la coalition.

« Nous sommes étonnés par les chiffres fournis, car rien qu'à Raqqa, plus de 700 habitants non armés de la ville ont été tués lors d'un des bombardements », a affirmé le député dans un entretien accordé à Sputnik.

Selon lui, le nombre total des civils ayant péris dans les frappes de la coalition s'élève à 20 000 personnes, dont « des femmes, des enfants et des vieillards qui n'avaient aucun rapport avec les organisations terroristes ».

L'interlocuteur de l'agence a également accusé la coalition menée par les États-Unis d'agir dans les intérêts des djihadistes et de leur apporter un soutien tout en diffusant de « fausses déclarations » concernant la crise syrienne.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Lire aussi:

Les USA bombardent des civils mais «c'est la faute à la Russie»
Civils tués à Mossoul: les ONG dénoncent les méthodes de la coalition US
Plus de 130 civils tués dans des frappes aériennes à Mossoul-Ouest
Environ 4.000 civils tués depuis le début de la libération de Mossoul-Ouest
Tags:
Syrie, Irak, Muhammed al Husein, Etat islamique, coalition anti-Daech, civils, pertes humaines, frappe aérienne, combat, terrorisme
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook