Ecoutez Radio Sputnik
    Kiev

    Raté: l'Ukraine sanctionne des banques russes qui n'existent plus

    © Sputnik . Vitaly Belousov
    International
    URL courte
    12210
    S'abonner

    Les sanctions antirusses de Kiev visent une quinzaine de banques qui n'existent plus comme telles.

    L'Ukraine a reconduit ses sanctions à l'encontre d'une trentaine de banques russes dont 12 ont été privées de licence et deux autres réorganisées, comme en témoigne un document publié sur le site officiel du Président ukrainien.

    Outre les banques bel et bien en activité telles que la Sberbank, la Gazprombank ou la Rosselkhozbank, les sanctions ukrainiennes visent douze établissements qui ont vu leurs licences retirées au cours de ces derniers mois. Deux autres banques figurant sur la liste noire de Kiev ont été réorganisées et n'existent ainsi plus en tant qu'entités indépendantes.

    Mardi 16 mai, le Président ukrainien Piotr Porochenko a élargi la liste des personnes physiques et morales russes visées par les sanctions de Kiev. L'Ukraine a notamment imposé des restrictions à l'égard de plusieurs médias russes et des réseaux sociaux très populaires VKontakte et Odnoklassniki.

    Le groupe Internet russe Yandex, dont le moteur de recherche est utilisé par 32,9 % des internautes ukrainiens, et le groupe de cybersécurité Kaspersky Lab figurent désormais eux aussi dans la liste noire ukrainienne.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L’Ukraine élargit ses sanctions contre la Russie
    La CIJ rejette la demande de l’Ukraine de «mesures urgentes» contre la Russie
    Nouvelle loi linguistique en Ukraine: «Un génocide de la langue russe»
    Tags:
    banques, sanctions, Yandex, Odnoklassniki, Vkontakte, Kaspersky Lab, Petro Porochenko, Ukraine, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik