International
URL courte
La Turquie abat un Su-24 russe (187)
0 46
S'abonner

Alparslan Celik, qui avait revendiqué le meurtre du pilote russe Oleg Pechkov, dont le bombardier Su-24 avait été abattu par l’aviation turque dans le ciel syrien le 24 novembre 2015, a été jugé ce lundi pour détention illégale d’armes.

Le tribunal de la province turque d'Izmir a condamné ce lundi Alparslan Celik, meurtrier présumé du pilote russe Oleg Pechkov, à cinq ans de prison pour détention illicite d'armes, a annoncé à Sputnik l'avocat de l'accusé, Murat Ustundag.

« Le tribunal d'Izmir a terminé l'examen de l'affaire d'Alparslan Celik pour détention illégale d'armes et l'a condamné à cinq ans de prison », a-t-il indiqué.

« Le tribunal n'examinait pas l'affaire de l'implication de Celik dans le meurtre du pilote russe Pechkov, l'enquête se poursuit », a ajouté l'avocat.

Le chef du parti néo-fasciste turc Loups gris et fils de l'ancien maire d'une ville turque, Alparslan Celik, a été arrêté et mis en garde à vue pour possession illicite d'armes à feu. Lors de l'interrogatoire, il a déclaré avoir demandé aux hommes armés qui l'accompagnaient le jour de l'assassinat du pilote russe de ne pas ouvrir le feu sur ce dernier. Néanmoins en tant que chef du groupe, il en assume la pleine responsabilité.

Le 24 novembre 2015, les forces aériennes turques ont abattu un bombardier russe Su-24 engagé dans l'opération antiterroriste en Syrie sous prétexte de violation de sa frontière nationale. Le pilote du Su-24 Oleg Pechkov a été tué par des combattants opérant dans la région après s'être éjecté de l'appareil.

Ce n'est que le 27 juin 2016 que le dirigeant turc Recep Tayyip Erdogan a présenté des excuses pour la destruction du bombardier russe.

Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

Dossier:
La Turquie abat un Su-24 russe (187)

Lire aussi:

Le Su-24 russe abattu par la Turquie, une démarche «précisément planifiée»
La veuve du pilote du Su-24 abattu prête à rencontrer le chef de la diplomatie turque
L'incident avec le Su-24, une "ombre noire" sur les relations Russie-Turquie
Tags:
Alparslan Celik, Turquie, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook