Ecoutez Radio Sputnik
    Donald Trump prend part à la danse au sabre en Arabie saoudite

    Démocratie en Arabie saoudite: une question laisse un diplomate US sans voix

    © AFP 2019 MANDEL NGAN
    International
    URL courte
    7300

    Prié d'évaluer l'attachement de l'Arabie saoudite aux valeurs démocratiques, le secrétaire adjoint pour le Proche-Orient Stuart Jones a répondu par un silence significatif.

    Jones a convoqué des journalistes pour leur parler des résultats de la tournée du président américain Donald Trump au Proche-Orient. Un reporter a rappelé que le secrétaire d'Etat américain Rex Tillerson, lors d'une conférence de presse avec son homologue saoudien, avait critiqué les résultats de l'élection présidentielle en Iran. Le journaliste a demandé d'apprécier l'attachement de l'Arabie saoudite aux valeurs démocratiques et d'expliquer dans quelle mesure ceci était important pour lutter contre l'extrémisme.

    Le représentant du Département d'Etat américain a fixé du regard un point sur le mur pendant 10 à 15 secondes tout en restant muet comme une carpe, et a laissé ensuite ignorée la première partie de la question.

    « Je dirais que lors de cette rencontre nous avons fait des progrès avec Riyad et d'autres partenaires, nous avons fait une déclaration énergique contre l'extrémisme, et nous avons pris plusieurs mesures de lutte contre ce dernier, via des mécanismes régionaux », a bafouillé Jones en marquant des pauses prolongées. « Il est évident qu'une des sources de l'extrémisme (…) Une menace terroriste émane de l'Iran à cause de son gouvernement qui ne réagit pas aux aspirations de son électorat », a terminé Jones.

    L'épisode a eu lieu vers la fin du point de presse. Juste après, Jones a tourné d'un air impuissant la tête vers sa collègue du service de presse du Département d'Etat qui a tout de suite proposé de mettre fin à la réunion.

    Depuis plusieurs années, des observateurs politiques et des défenseurs des droits de l'homme accusent la Maison-Blanche d'ignorer les violations de l'Arabie saoudite dans le domaine de la démocratie et des droits de l'homme. Le Royaume est un allié clé des Etats-Unis dans la région, aussi les administrations américaines successives s'abstiennent-elles de critiquer publiquement Riyad, tout en fustigeant d'autres leaders de la région pour l'absence de libertés civiles.

    Suivez Sputnik sur Telegram pour ne jamais manquer les actualités les plus importantes grâce à nos sélections du matin et du soir. Pour recevoir les actualités de notre chaîne, il suffit de télécharger l'application Telegram sur n'importe quel smartphone, tablette ou ordinateur puis cliquer sur le lien et appuyer sur « Join »

    Lire aussi:

    L'ayatollah Khamenei accuse l’Arabie saoudite d’être «intime avec les infidèles»
    Après l'Arabie saoudite, Israël: 75 M USD supplémentaires d'aide militaire US
    Arabie saoudite et Emirats versent 100 M USD à la fondation d’Ivanka Trump
    Tags:
    démocratie, Département d'Etat des Etats-Unis, Stuart Jones, Rex Tillerson, Donald Trump, Arabie Saoudite, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik