Ecoutez Radio Sputnik
    Fukushima

    Japon: un robot-poisson conçu pour étudier le réacteur de la centrale Fukushima 1

    © AFP 2017 TORU HANAI
    International
    URL courte
    Séisme de 2011 au Japon et ses conséquences (136)
    0 133650

    Un robot spécial a été construit au Japon pour examiner l’intérieur du réacteur de la centrale nucléaire Fukushima 1, endommagée par le tsunami de 2011. Les informations collectées seront utilisées pour planifier les travaux nécessaires.

    Un robot-poisson a été conçu au Japon pour observer l'intérieur du réacteur de la centrale nucléaire Fukushima 1, signale l'agence Kyodo. Selon l'agence, l'appareil flottant a été présenté dans la ville de Yokosuka, dans la préfecture de Kanagawa, par la société Toshiba et l'International Research Institute for Nuclear Decommissioning (IRID).

    Le robot cylindrique fait 13 par 30 centimètres. Dirigé par câble, ce robot devrait pénétrer dans l'enceinte de confinement du réacteur N°3, qui est remplie d'eau, à une profondeur de six mètres, pour y photographier les dégâts.

    Ensuite, les informations collectées seront utilisées pour calculer le volume des travaux devant retirer les ordures radioactives du réacteur de la centrale nucléaire.

    Auparavant, les enregistrements préliminaires avaient montré que la dose d'irradiation ionisante du combustible fondu à l'intérieur de l'enceinte de confinement du deuxième réacteur atteignait 650 sieverts par heure. La radioactivité naturelle est de près de 2,4 millisieverts par an.

    En mars 2011, un séisme et un tsunami dévastateurs ont frappé le Japon, provoquant une série d'accidents dans la centrale nucléaire de Fukushima 1. Suite à cette catastrophe, près de 19.000 personnes ont péri ou ont été portées disparues, et 160.000 personnes ont perdu leurs maisons. La fonte du combustible dans trois réacteurs a entraîné la contamination de vastes zones aux alentours du site.

    Dossier:
    Séisme de 2011 au Japon et ses conséquences (136)

    Lire aussi:

    Un puissant feu dévore la forêt autour de la centrale de Fukushima
    Le robot-poisson fait les premiers clichés à l’intérieur de Fukushima
    Nuit de malheur: retour sur l’accident de Tchernobyl il y a 31 ans
    Tags:
    décontamination, matériaux radioactifs, accident, robot, centrale nucléaire de Fukushima, International Research Institute for Nuclear Decommissioning (IRID), Japon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik