International
URL courte
12431
S'abonner

Dans une rare allocution prononcée au Conseil de sécurité de l’Onu, le vice-ambassadeur nord-coréen a assuré que les sanctions onusiennes ne pourront pas ébranler la détermination de Pyongyang à développer son arsenal nucléaire.

Prenant la parole au Conseil de sécurité des Nations unies, événement pour le moins rare, la Corée du Nord a accusé mercredi Washington de «maintenir le cap, de Truman à Trump, sur une frappe préventive contre la Corée du nord.»

Dans cette optique, a assuré le numéro deux nord-coréen à l'Onu Kim In Ryong, Pyongyang estime que les armes nucléaires constituent le seul moyen pour se protéger et a assuré que la Corée du Nord continuerait à développer le feu nucléaire.

«Le peuple coréen a conclu que le seul moyen pour protéger les droits vitaux et la souveraineté n'était possible qu'en donnant aux armes nucléaires la même réponse», a-t-il indiqué.

«Quoi qu'en disent les autres, quelles que soient les sanctions, la pression et les attaques militaires ne s'en suivront, nous ne renoncerons pas à la construction des forces nucléaires qui protégeront la souveraineté de notre pays et le droit de la nation à l'existence», a-t-il poursuivi.

En juin, le Conseil de sécurité a adopté à l'unanimité une résolution élargissant les sanctions visant la Corée du Nord en raison de la poursuite de ses programmes nucléaire et balistique.

Il s'agit de la première résolution soutenue à la fois par les États-Unis et la Chine, l'un des rares alliés de Pyongyang, depuis l'investiture de Donald Trump.

Lire aussi:

Pyongyang célèbre 67 ans de guerre de Corée, Séoul renforce l’alliance avec les USA
La Corée du Nord refuse de négocier sur son programme nucléaire
La Corée du Nord teste un moteur qui pourrait équiper des missiles intercontinentaux
Tags:
armes nucléaires, Corée du Nord, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook