Ecoutez Radio Sputnik
    Un village syrien libéré de Daech

    Syrie: 2.022 localités ont signé l'accord de cessez-le-feu

    © Sputnik. Valeriï Melnikov
    International
    URL courte
    Situation en Syrie (été 2017) (114)
    31224160

    L'accord de cessez-le-feu attire de plus en plus de signataires en Syrie, selon le ministère russe de la Défense.

    Le nombre de localités syriennes qui ont signé l'accord de cessez-le-feu est porté à 2.022, annonce le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

    «Ces dernières 24 heures, sept accords de cessez-le-feu ont été signés dans la province de Homs, portant le nombre de localités signataires à 2.022», indique le communiqué.

    Toujours selon le communiqué, la commission russe chargée de surveiller le respect du cessez-le-feu a enregistré, ces dernières 24 heures, six violations du régime, alors que la commission turque en a identifié cinq.

    «La partie russe de la commission conjointe russo-turque pour le respect du régime de cessez-le-feu a enregistré six violations, dont quatre dans la province d'Alep et deux dans la province de Lattaquié. La partie turque a fait état de cinq violations, dont trois dans la province de Damas, une dans la province de Deraa et une dans celle d'Alep», précise le communiqué.

    Les parties ont poursuivi les négociations visant à mettre un terme aux combats avec les groupes de l'opposition armée dans les provinces d'Alep, d'Idlib, de Damas, de Hama, de Homs et de Quneitra. Le nombre de groupes armés ayant déclaré avoir cessé le feu n'a pas changé, restant à 153, tout comme le nombre de groupes armés qui s'étaient déclaré prêts à respecter les conditions du régime du cessez-le-feu, qui est toujours de 22.

    Dossier:
    Situation en Syrie (été 2017) (114)

    Lire aussi:

    Trump: le cessez-le-feu en Syrie prouve la réussite des entretiens avec Poutine
    La diplomatie US énonce les objectifs du cessez-le-feu en Syrie
    Syrie: 2.165 localités se sont jointes à la trêve
    Tags:
    cessez-le-feu, Syrie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik