International
URL courte
238
S'abonner

L’ex-Président géorgien, récemment déchu de la nationalité ukrainienne, avait menacé de revenir en Ukraine pour prendre sa revanche. Par précaution, Kiev préfère renforcer sa frontière.

Les autorités ukrainiennes ont décidé de renforcer la frontière avec la Pologne sur le tronçon que s'apprête à franchir Mikhaïl Saakachvili, ex-Président géorgien et ancien gouverneur de la ville ukrainienne d'Odessa, a déclaré le porte-parole du Service national des gardes-frontières Oleg Slobodian.

«Aucune mesure supplémentaire ne sera prise en raison de l'éventuelle arrivée d'une personne. Cependant, étant donné que certaines forces politiques annoncent des rassemblements massifs devant le poste de contrôle de la frontière nationale, nous ne pouvons que réagir face à de telles informations», a-t-il avoué.

Les unités déployées à la frontière près de Krakovets seront donc renforcées. Elles ont pour objectif d'empêcher les éventuelles violations des frontières et les possibles provocations et situations hors norme, a précisé le responsable.

Mikhaïl Saakachvili, récemment déchu de la nationalité ukrainienne et poursuivi par la justice en Géorgie, avait fait connaître son intention de revenir en Ukraine le 10 septembre. Il affirmait que des provocations étaient préparées contre lui.

 

Lire aussi:

Trump explique ce qu’il considère comme «le plus gros problème dans le monde», la Russie impliquée
«Comportement de racailles»: deux maîtres-nageurs agressés et jetés dans une piscine de Melun
Macron a appelé Poutine pour discuter du vaccin russe contre le Covid-19 et de la Biélorussie
Historique: le PSG se qualifie pour les demi-finales de la Ligue des champions pour la 1ère fois depuis 1995 - vidéos
Tags:
Mikhaïl Saakachvili
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook