Ecoutez Radio Sputnik
    Nikki Haley

    Corée du Nord: «Le feu et la colère» de Trump ne sont pas une vaine menace

    © REUTERS/ Joshua Roberts
    International
    URL courte
    675699341

    «Le feu et la colère», menace formulée il y a un mois par Donald Trump à l'encontre de Pyongyang, ne sont pas des mots vides de sens, a assuré l'ambassadrice permanente des États-Unis auprès des Nations unies, Nikki Haley, dans une interview accordée à CNN - Washington dispose de plusieurs options militaires à l'encontre de la Corée du Nord.

    Washington dispose de plusieurs options militaires qu'il pourra appliquer à l'encontre de la Corée du Nord, a déclaré l'ambassadrice des États-Unis à l'Onu, Nikki Haley, dans une interview donnée à Dana Bash. Elle y souligne par ailleurs que les menaces formulées par le Président Donald Trump à l'encontre de Pyongyang ne sont pas de vaines paroles, apprend-t-on sur le site de la chaîne.

    «Ce n'était pas une menace en l'air», a-t-elle insisté, ajoutant que les États-Unis avaient mis en place «toutes les possibilités diplomatiques» et épuisé toute les possibilités d'action que leur offrait le Conseil de sécurité.

    «Nous savons tous que si la Corée du Nord garde ce comportement agressif, et que si les États-Unis doivent se défendre ou défendre leurs alliés, la Corée du Nord sera détruite», a fait savoir Mme Haley.

    Le secrétaire à la Défense James Mattis dispose d'une série d'options pour anéantir ce pays, a-t-elle indiqué à la chaîne.

    «Nous avons voulu être responsables et mettre en œuvre tous les moyens diplomatiques pour qu'ils nous prêtent attention», a expliqué Mme Haley. «Si cela ne marche pas, le général Mattis s'en occupera».

    Rappelons qu'au début du mois d'août le Président américain avait promis «le feu et la colère» à la Corée du Nord si elle menaçait de nouveau son pays. Au cours de ces derniers mois, Pyongyang a multiplié les tirs de missiles et a même procédé à au test d'une bombe H, suscitant une vive réaction et la préoccupation de la communauté internationale.

    Lire aussi:

    «Aucune pression ne nous affectera»: Pyongyang n’abandonnerait pas ses armes nucléaires
    La résolution du CS de l'Onu sur Pyongyang est révisée selon les exigences de Moscou
    Pyongyang en liesse, le Japon redoute de nouveaux tirs de missile
    Tags:
    menaces, diplomatie, Nikki Haley, Donald Trump, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik