International
URL courte
17107
S'abonner

La théorie de l'évolution de Charles Darwin, jugée controversée et trop compliquée à comprendre pour les élèves, n’est plus enseignée dans les écoles turques. L'opposition critique un «lavage de cerveau» mis en œuvre par le gouvernement islamo-conservateur.

La Turquie a mis en place un nouveau programme enseigné dans les écoles: la théorie de l'évolution de Charles Darwin en a été retirée, car jugée trop difficile à comprendre.

Le ministre de l'Éducation, Ismet Yilmaz, a dit que les principes de base de l'évolution faisaient déjà partie du programme scientifique, mais qu'il n'y aurait pas de mention des travaux de Charles Darwin avant l'université.

Mustafa Balbay, député du Parti républicain du peuple (CHP, opposition), y a vu une insulte envers les lycéens. «On donne le droit de vote et d'être élu à un étudiant de 18 ans mais on l'empêche d'apprendre la théorie de l'évolution. […] C'est de l'étroitesse d'esprit et de l'ignorance», a-t-il dit.

Le nouveau programme suppose également une augmentation du nombre d'écoles religieuses «Imam Hatip», où l'on enseigne l'«esprit patriotique du djihad».

«C'est aussi notre devoir de réparer ce qui a été mal perçu. C'est pourquoi les cours de loi islamique et les bases de la lecture religieuse incluront [des leçons sur] le djihad», a dit à la presse le ministre de l'Education. «La vraie signification de djihad est l'amour pour son pays», a-t-il ajouté.

Mehhmet Balik, le chef du syndicat d'enseignants Egitim-Is, qui défend une éducation laïque, a jugé qu'il s'agissait d'un nouveau revers pour les écoles turques et d'une tentative d'empêcher la nouvelle génération de «poser des questions».

«Les nouvelles règles qui bannissent la théorie de l'évolution et demandent l'installation de salles de prière à l'école détruisent les principes séculaires et scientifiques de l'éducation», a-t-il dit.

Depuis l'accession au pouvoir en 2002 de Recep Tayyip Erdogan, le nombre d'écoles religieuses a augmenté de manière exponentielle en Turquie. L'actuel chef de l'État s'est battu pour le retour de la religion dans la vie publique, et contre les fondements laïcs de la Turquie moderne instaurés par Mustafa Kemal Atatürk.

Lire aussi:

Un «tueur de chiens» vivant dans l’eau découvert sur une plage australienne - photo
De nouveaux cas de coronavirus détectés en France
Litres d’eau, nourriture: quels produits acheter et stocker en cas de pandémie?
Le nombre de contaminations au coronavirus explose en France
Tags:
évolution, islam, Charles Darwin, Turquie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook