Ecoutez Radio Sputnik
    Sergueï Lavrov à l'AG de l'Onu.

    L’hystérie militaire autour de la Corée du Nord mène dans une impasse désastreuse

    © AP Photo / Frank Franklin II
    International
    URL courte
    72e session de l'Assemblée générale de l'Onu (22)
    18463

    La Russie condamne les aventures nucléaires de Pyongyang, mais ne voit pas d'alternative au règlement pacifique du dossier nord-coréen, l’hystérie militaire autour de Pyongyang menant dans l'impasse. Pour cela Moscou appelle à respecter les résolutions du Conseil de sécurité qui prévoient des clauses portant sur la nécessité du retour au dialogue.

    La Russie condamne les aventures nucléaires de Pyongyang. Toutefois, toute amplification d’une hystérie militaire autour de la Corée du Nord est une voie désastreuse et menant dans une impasse, a déclaré Sergueï Lavrov, intervenant devant l'Assemblée générale de l'Onu.

    «La spirale de confrontation autour de la Corée du Nord se développe d’une manière dangereuse. Nous condamnons résolument les aventures de Pyongyang violant les résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu. Toutefois, l’amplification de l’hystérie militaire est une voie qui non seulement mène dans une impasse, mais est dévastatrice», a lancé le ministre.

    Toutes les résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu doivent être respectées, a souligné le ministre. Toutefois, toutes ces résolutions comportent des clauses portant sur la nécessité du retour au dialogue, a souligné M.Lavrov.

    «Nous appelons à cesser de bloquer ces clauses, il n’existe pas d’alternative au règlement du problème nucléaire coréen hors des moyens diplomatiques et politiques, basés sur un dialogue avec toutes les parties intéressées», a pointé le ministre.
    Et d’exhorter la communauté internationale à soutenir la feuille de route, pour le règlement de la crise en péninsule de Corée, proposée par Moscou et Pékin.

    Début septembre, la Corée du Nord a annoncé avoir testé avec succès une bombe H qui peut être installée sur un missile balistique intercontinental. Les militaires japonais et sud-coréens ont évalué la puissance dégagée par la bombe à 160 kilotonnes, soit plus de 10 fois plus que celle des bombes A larguées sur Hiroshima et Nagasaki en 1945. En outre, ces derniers mois, Pyongyang a procédé à une série de tirs de missiles balistiques, dont certains ont survolé le territoire nippon avant de terminer leur course dans l’océan.

    Dans ce contexte, le Conseil de sécurité des Nations unies a imposé de nouvelles sanctions contre Pyongyang destinées à réduire ses exportations et importations. La résolution 2375 contient les sanctions les plus sévères jamais infligées à la Corée du Nord.

    Dossier:
    72e session de l'Assemblée générale de l'Onu (22)

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    nucléaire coréen, dialogue, nucléaire, sanctions, Assemblée générale des Nations unies, Conseil de sécurité de l'Onu, Sergueï Lavrov, Corée du Nord, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik