Ecoutez Radio Sputnik
    Un homme devant l'écran montrant Kim Jong-un et Donald Trump

    Kim promet de faire «payer cher» Trump pour ses menaces à l'encontre de la Corée du Nord

    © AFP 2017 JUNG Yeon-Je
    International
    URL courte
    8571356411

    Le leader nord-coréen Kim Jong-un a promis de faire «payer cher» Trump pour ses menaces à l'encontre de la Corée du Nord, a annoncé l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA).

    En réaction aux promesses de Donald Trump faits à l'Onu de détruire complètement la Corée du Nord, le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un a annoncé vendredi envisager des contre-mesures radicales à l'encontre des États-Unis et a qualifié le Président américain de «désequilibré». Le texte de la déclaration a été rendu public par l'agence centrale de presse nord-coréenne (KCNA). 

    Comme le pointe Kim Jong-un, Trump n'a pas seulement menacé de renverser le régime politique, mais a également exprimé sa «position inhumaine d'aller jusqu'à détruire un pays souverain». Il a qualifié le Président américain de «hooligan» et de «gangster» qui joue avec le feu.

    Le leader a promis que les «États-Unis répondront de ce discours» et que la Corée du Nord adoptera «les contremesures les plus radicales face à la déclaration de guerre à la Corée du Nord la plus rude de l'histoire».

    «Et il ne s'agit pas d'une expression rhétorique, une de celles qu'aime tant Donald Trump. Je me demande à quelle réponse il s'attendaient lorsqu'il a permis à des mots si excentriques sortir de sa bouche. Quels que soient ses calculs, il aura des résultats qui dépassent toutes ses attentes. Je suis déterminé à apprivoiser avec le feu le fou américain», a promis Kim Jong-un.

    «J’obligerai l’homme à la tête du commandement suprême des États-Unis de payer cher pour son discours appelant à anéantir la Corée du Nord», a-t-il encore indiqué.

    Rappelons que le Président américain Donald Trump a promis mardi depuis la tribune de l'Onu d'«anéantir» la Corée du Nord en cas de menace pour les États-Unis, insistant sur le fait que Washington était «prêt, veut et peut le faire». Il a tout de même fait noter qu'il espérait que ceci ne s'avérerait pas nécessaire.

    Lire aussi:

    Pyongyang menace de riposter face aux USA par un essai d'une bombe H «sans précédent»
    4,7 M de volontaires nord-coréens prêts à anéantir «l'empire pervers» de Trump
    Une frappe US contre Pyongyang, «c’est 25 Tchernobyl sur la péninsule coréenne»
    Tags:
    menaces, KCNA, Donald Trump, Kim Jong-un, Corée du Nord, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik