International
URL courte
20216
S'abonner

«Nous ne pouvons pas laisser des fous tirer des missiles partout»: les États-Unis auraient dû «depuis longtemps» s’occuper du dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, mais actuellement cette tâche repose sur les épaules du Président américain, a déclaré Donald Trump.

Donald Trump et Kim Jong-un continuent leur échange de menaces. Lors d'un rassemblement dans l'État d'Alabama, le Président a encore une fois qualifié le dirigeant nord-coréen de «fou» et promis qu'il allait s'en occuper.  

«Nous ne pouvons pas laisser des fous tirer des missiles partout», a-t-il déclaré à la foule. «Et d'ailleurs, nous aurions dû nous occuper de l'homme-fusée il y a longtemps… Nous ne devrions pas nous charger de cela maintenant, mais je vais m'en charger car nous devons nous en charger.»

«Petit homme-fusée», a poursuivi le Président. «Nous allons le faire parce que nous n'avons vraiment pas le choix. Il parle d'une arme massive qui explose au-dessus de l'océan… ce qui provoquerait une terrible calamité».

Selon lui, la meilleur façon de pacifier le monde est d'avoir «des nations souveraines fières et indépendantes qui respectent leur peuple».

Lors de son premier discours devant l'Assemblée générale de l'Onu mardi, Donald Trump a menacé de «détruire totalement» la Corée du Nord, affublant son dirigeant Kim Jong-un du surnom de «Rocket Man» («l'homme-fusée»), «embarqué dans une mission-suicide pour lui et son régime».

En réponse aux déclarations de M. Trump, Pyongyang a pour sa part évoqué la possibilité de procéder à l'essai d'une bombe H d'une puissance sans précédent dans l'océan Pacifique.

Par la suite, le chef de la Maison-Blanche a promis via son compte Twitter de mettre le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un à l'épreuve «comme jamais», tout en le traitant de «forcené».

Lire aussi:

«Une catastrophe pour la France»: un chef des urgences évoque un possible reconfinement
Plusieurs explosions entendues à Minsk
Un couple de sexagénaires agresse une caissière qui leur demande de porter un masque dans les Vosges
La police marocaine attaquée en tentant d’arrêter un trafiquant présumé, 20 kg d’or saisis - photos
Tags:
menaces, riposte, Donald Trump, Kim Jong-un, États-Unis, Péninsule de Corée, Corée du Nord
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook