International
URL courte
21234
S'abonner

Les États-Unis font tout pour chasser la chaîne de télévision russe RT de leur territoire, a fustigé la rédactrice en chef de Sputnik et de RT Margarita Simonian, commentant l’exigence des autorités américaines d’enregistrer RT en tant qu’agent étranger, avant d’en dévoiler les raisons.

Margarita Simonian, rédactrice en chef de Sputnik et de RT, a commenté, à l'antenne de la télévision russe NTV, le fait que les États-Unis exigeaient que le prestataire de services de la chaîne RT America aux États-Unis soit enregistré en tant qu'agent étranger.

«Que font-ils à notre égard? Ils nous chassent pratiquement du pays, ils nous mettent dans des conditions dans lesquelles nous ne pouvons pas travailler. Voilà, ce que c'est, la liberté d'expression tant vanté. Pourquoi ils font cela? Parce que d'après eux nous montrons un autre point de vue, et cela aurait influencé leurs élections», a expliqué Mme Simonian.

Par ailleurs, c'est justement cette différence d'opinions qui aurait, selon elle, monté les autorités américaines contre RT.

«En vertu des lois en vigueur dans l'actuel chaos américain, on ne peut parler de rien, à part ce dont on a parlé pendant 100 ans: quel système de partis magnifique, comme tout est bien fait, il faut le garder. Et puisque nous en parlons, il faut nous chasser. Cela n'a pas commencé hier», a-t-elle poursuivi.

Margarita Simonian a également évoqué le pire scénario qui pourrait avoir lieu dans cette situation.

«Dans le pire des cas, nous quittons le territoire des États-Unis et ne diffusons plus là-bas. Dans le pire des cas, la Russie donne une réponse similaire aux médias américains, ce que je ne souhaiterais pas parce que je suis journaliste, et la liberté d'expression, c'est sacré», a-t-elle conclu.

Auparavant, Washington a exigé que le prestataire de services de la chaîne RT America aux États-Unis soit enregistré en tant qu'agent étranger. De son côté, Margarita Simonian a déclaré que les États-Unis avaient «enterré toute liberté d'expression» tandis que ces décisions étaient «de nature politique». Mme Simonian a alors rappelé que Moscou adopterait des mesures de rétorsion, ce qui ne «ne serait profitable» à aucune des parties.

Lire aussi:

La France annonce la plus importante hausse de cas de Covid-19 en plus de deux mois
Didier Raoult estime que le Covid-19 est désormais l'une des maladies respiratoires les moins graves - vidéo
Journaliste expulsée de son siège en direct: le studio de la BBC Arabic dévasté par le souffle de l’explosion - vidéo
Tags:
liberté d'expression, diffamation, politique, médias mainstream, médias, Sputnik, chaîne de télévision russe RT, Margarita Simonian, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook