Ecoutez Radio Sputnik
    Crimée

    Délégation norvégienne: «La Crimée n’est pas un territoire dangereux, ni occupé»

    © Sputnik. Sergei Malgavko
    International
    URL courte
    132069630

    Après sa première visite en Crimée, une délégation norvégienne composée de 11 politiciens et hommes d'affaires a l’intention de persuader l'Occident que ce qui s'est passé en 2014 n'était pas l’annexion de péninsule, car la Crimée faisait partie de la Russie, conformément à la volonté du peuple.

    Hendrik Weber, le chef d'une délégation norvégienne en visite du 5 au 12 octobre en Crimée, a promis de faire tout son possible pour informer les Européens que la Crimée n'est pas un territoire occupé.

    «De retour chez nous, nous continuerons à travailler et à développer les relations entre la Russie et la Norvège. Nous écrirons des articles et utiliserons nos contacts pour convaincre les gens que la Crimée n'est pas un territoire dangereux, ni occupé. On dit souvent en Occident que la Russie a annexé la Crimée, mais nous voulons travailler contre cela et montrer que la Crimée fait partie de la Fédération de Russie», a déclaré Hendrik Weber.

    Selon le chef de la délégation, les Norvégiens se sont personnellement assuré que les Criméens ne souhaitaient pas revenir dans l'Ukraine.

    «Nous devons convaincre notre ministre des Affaires étrangères que la situation n'est pas telle qu'ils la voient, en parlant du retour de la Crimée dans le giron ukrainien. Que faire avec les Criméens, les gens ordinaires, qui ne le veulent pas? Il est clair pour nous que c'était une volonté des gens et un désir de vivre comme ils vivent maintenant, en Russie», a souligné M. Weber.

    Comme il l'a indiqué, le gouvernement norvégien n'avait pas recommandé à ses citoyens de se rendre en Crimée, ce qui n'a pas pour autant empêché une grande délégation norvégienne composée de 11 politiciens et hommes d'affaires de visiter la péninsule.

    La délégation comprend également deux députés allemands.

    La Crimée et la ville de Sébastopol ont adhéré à la Russie suite au référendum sur le statut de la péninsule organisé le 16 mars 2014. Au cours de ce référendum, 96,77 % des habitants de la Crimée et 95,6 % des habitants de Sébastopol se sont prononcés pour la réunification avec la Russie.

    Lire aussi:

    Chef de la délégation norvégienne: «La Crimée est une partie intégrante de la Russie»
    Pour le Daily Mail, la Crimée appartient bien à la Russie
    Booking.com ignore la demande de Kiev de désigner la Crimée comme ukrainienne
    Tags:
    référendum, référendum en Crimée (2014), Ukraine, Norvège, Crimée, Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik