Ecoutez Radio Sputnik
    Piotr Porochenko

    «Pas un ultimatum», mais «un conseil»: Saakachvili invite Porochenko à prendre congé

    © AFP 2019 Genya Savilov
    International
    URL courte
    383

    Piotr Porochenko devrait penser à prendre congé mais ce n’était pas un ultimatum, juste un conseil, a déclaré l’ex-gouverneur de la région ukrainienne d’Odessa et ancien Président géorgien Mikhaïl Saakachvili lors des manifestations qui se sont déroulées ce mardi devant le parlement à Kiev pour réclamer les réformes.

    Serait-ce la nouvelle révolution qui était en train de se profiler ce mardi en Ukraine? L'ex-gouverneur de la région ukrainienne d'Odessa et ancien Président géorgien Mikhaïl Saakachvili, qui a récemment pénétré de force sur le territoire ukrainien où il a demandé l'asile politique au service des migrations, avait décidé d'y jouer un rôle.

    «Si avant la fin de la journée, ces gens-là ne prennent aucune décision pour le bien du peuple, nous devrons penser à nos prochaines exigences. Tant qu'il y a Porochenko, il n'y a pas de progrès, il n'y a pas de lutte contre la corruption. Tant qu'il y a Porochenko, il y aura la misère. Tant qu'il y a Porochenko, il y aura l'émigration», a-t-il lancé, cité par le quotidien «Ukrainskaya Pravda», à ses partisans réunis devant le siège du parlement ukrainien.

    D'après M.Saakachvili, le Président ukrainien devrait sérieusement penser à quitter son poste.

    «Il a encore du temps! Ce n'est pas mon ultimatum, c'est mon conseil», a-t-il martelé.

    Quelques milliers de personnes se sont rassemblées mardi devant le siège du parlement ukrainien pour une action de protestation. Les manifestants exigent d'annuler l'immunité parlementaire, de modifier la législation électorale et de créer un tribunal anti-corruption.

    Déchu de la citoyenneté ukrainienne, M.Saakachvili accompagné de ses partisans a forcé début septembre la frontière polono-ukrainienne après avoir été repoussé par les gardes-frontières quelques heures plus tôt. Une enquête a été lancée après cet incident.
    Nommé gouverneur de la région d'Odessa en mai 2015, il avait démissionné de son poste en novembre 2016, expliquant cette décision par les difficultés rencontrées pour combattre la corruption.

    Lire aussi:

    Trump croit savoir qui a en réalité organisé les attentats du 11 septembre
    Une opération du Raid à l’opéra de Nantes où le concert d'une chanteuse iranienne était prévu
    Une quarantaine de morts lors de l'attaque de deux villages au Mali
    Tags:
    crise, réformes, destitution, protestations, Petro Porochenko, Mikhaïl Saakachvili, Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik