International
URL courte
4186
S'abonner

La chaîne de télévision publique catalane TV3 a rejeté la décision du gouvernement espagnol de se charger de l’exécution de fonctions du gouvernement de la Catalogne dans le domaine des médias suite à l’activation de l’article 155 de la Constitution permettant de suspendre l’autonomie catalane.

La chaîne de télévision publique catalane TV3 a exprimé son désaccord suite à la décision des autorités espagnoles d'exercer des fonctions du gouvernement catalan dans le domaine des médias en Catalogne, relate l'agence de presse EFE. Le Conseil professionnel de la chaîne de télévision a qualifié la décision de Madrid de suspendre l'autonomie de la Catalogne par le biais de l'activation de l'article 155 de la Constitution d'«attaque directe, injuste et impudente contre la liberté d'expression et d'information».

L'application de l'article 155 de la Constitution entraînera la possibilité pour les autorités centrales de destituer ou de nommer les responsables de la chaîne de télévision TV3 et de la station Catalunya Radio.

Le Président du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy, a annoncé samedi, en vertu de l'article 155 de la Constitution, le limogeage du gouvernement régional de Catalogne et a dit souhaiter la tenue aussi vite que possible d'élections régionales anticipées.

Le chef du gouvernement espagnol a précisé qu'il demanderait au Sénat d'approuver la destitution du président de la Généralité de Catalogne, Carles Puigdemont, de son vice-président et des autres conseillers de l'exécutif régional.

Le bras de fer entre Madrid et l'exécutif catalan dure depuis des semaines. Un référendum d'autodétermination de la Catalogne, jugé illégal par le Tribunal constitutionnel d'Espagne, a été tenu le 1er octobre et s'est soldé par une très large majorité de votants en faveur de l'indépendance, même si le taux de participation n'a été que de l'ordre d'un peu plus de 40%.

Lire aussi:

Dupond-Moretti garde des Sceaux, «une déclaration de guerre à la magistrature», selon un syndicat
Un épidémiologiste de l’Institut Pasteur met en garde la France
Certains gels hydro-alcooliques peuvent cacher un danger mortel
Tags:
autonomie, Constitution, médias, Catalogne, Madrid, Espagne
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook