Ecoutez Radio Sputnik
    Hillary Clinton

    Près de 60% des Américains ne font pas confiance aux médias

    © REUTERS / Carlos Barria
    International
    URL courte
    Sputnik.Opinions (36)
    21322

    La méfiance du public américain envers les médias généralistes est en hausse, révèle un nouveau sondage Ifop réalisé pour Sputnik. Près de 60% des Américains ne font pas confiance aux médias de leur pays, estimant que leur couverture est biaisée par le monde politique et industriel. Un chiffre en hausse de 6% par rapport à 2015.

    Sur fond de la campagne contre la chaîne RT menée aux États-Unis et les accusations persistantes de Donald Trump contre les fake news, l'Ifop a mené un sondage pour Sputnik visant à mesurer le niveau de confiance du public américain envers les médias.

    «Estimez-vous que les médias généralistes aux États-Unis couvrent l'actualité internationale et nationale de manière juste ou que leur couverture est biaisée par des politiciens ou des industriels?»: voilà la question qui a été posé aux citoyens américains en 2015 et 2017 en marge du sondage et dont les résultats ont révélé une méfiance croissante envers les médias du pays.

    Selon le nouveau sondage Ifop réalisé pour Sputnik, 59% des Américains estiment que les médias reflètent les opinions des politiques et des industriels. Par rapport à 2015, cela dénote une augmentation de 6% (de 53% à 59%).

    Comment les médias de masse américains commentent-ils les évenements mondiaux et nationaux?
    © Sputnik .
    Comment les médias de masse américains commentent-ils les évenements mondiaux et nationaux?

    En 2017, 27% des sondés ont jugé généralement impartiale la couverture des actualités internationales et nationales par les médias, contre 26% en 2015. 14% ont hésité à répondre à la question en 2017 (par rapport à 21% en 2015).

    Il est à noter que les personnes dont le revenu est légèrement supérieur à la moyenne (entre 50.000 et 75.000 dollars par an) étaient beaucoup plus nombreuses à évoquer l'impartialité des médias (soit 74% des sondés, contre 48 à 64% chez les autres niveaux de revenu). Dans le même temps, les personnes interrogées dont le revenu est supérieur à 75.000 dollars font plus souvent confiance aux médias que les personnes à revenus plus faibles (35 à 40% contre 16 à 28%).

    Ce sont les Républicains et les Démocrates qui sont les plus divisés par le sondage. Par exemple, un peu moins de la moitié (44%) des Démocrates ne font pas confiance aux médias, alors que parmi les Républicains, la proportion de ceux qui croient à la partialité médiatique s'élève à 78%. Seulement 38% des personnes qui ont voté pour Hillary Clinton lors des élections de 2016 ne font pas confiance aux médias, mais parmi les partisans de Donald Trump, ce chiffre est plus du double, totalisant 75%.

    La confiance en l'impartialité médiatique est proportionnelle au niveau d'éducation: allant de 17% parmi les interrogés ayant le niveau le plus bas, à 50% chez les personnes ayant un niveau d'éducation plus élevé.

    Une écrasante majorité de protestants et d'athées (72% et 68% respectivement) considèrent que les médias sont biaisés, comparativement à 47% chez les catholiques.

    Le sondage a été réalisé en 2015 par une des plus grandes compagnies internationales de sondages, l'Ifop, du 1er au 4 mai auprès 2.047 Américains de plus de 18 ans, avec une marge d'erreur de 3,1 % et un niveau de fiabilité de 95%.

    Le sondage de 2017 a été mené par la même société, du 20 au 27 septembre auprès 802 Américains de plus de 18 ans, avec une marge d'erreur de 3,1 % et un niveau de fiabilité de 95%.

    Dossier:
    Sputnik.Opinions (36)

    Lire aussi:

    Un jeune homme tué au fusil-mitrailleur en pleine rue dans le centre de Paris – images
    La France s'exprime sur la saisie d'un navire britannique par l'Iran
    Une vidéo du pétrolier britannique Stena Impero arraisonné par l'Iran mise en ligne
    Tags:
    couverture, désinformation, médias, sondage, Ifop, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik