International
URL courte
Blocage de la publicité de RT et de Sputnik par Twitter (13)
2240
S'abonner

En réaction aux mesures prises par Twitter à l’encontre de RT et Sputnik, une représentation diplomatique russe a emprisonné le célèbre oiseau de Twitter dans une cage.

Après que le site de mircroblogging Twitter a interdit la publicité des comptes de RT et Sputnik, l’ambassade russe à Londres a changé d’avatar en signe de solidarité avec ces deux médias russes.

Sur l’image, on voit l’oiseau bleu, logo de Twitter, à l’intérieur d’une cage.

​Ce jeudi, la messagerie Twitter a annoncé qu'elle avait décidé de bloquer la publicité de tous les canaux appartenant à l'agence russe Sputnik et à la chaîne RT. Cette décision est en lien avec la coopération de Twitter à l'enquête sur la prétendue «ingérence russe» dans l'élection présidentielle américaine de 2016.

Le vendredi, RT a fait savoir qu’en 2016, pendant la période de l’élection présidentielle américaine, Twitter avait cherché à convaincre cette chaîne russe de publier sur sa plateforme un volume important de publicité, «offre exclusive» qui a été déclinée. La chaîne a donc publié la présentation faite par Twitter à RT et qui portait sur la promotion du contenu lié aux élections américaines.

Sputnik a pour sa part déclaré n’avoir jamais eu recours à la publicité sur Twitter.

Commentant cette situation, la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova a déclaré qu'il s'agissait d'encore une démarche agressive visant à bloquer l'activité des médias russes. Et de promettre des mesures de rétorsion.

Dossier:
Blocage de la publicité de RT et de Sputnik par Twitter (13)

Lire aussi:

Important incendie à l’entrepôt de l’usine Caillot de Bailleul - vidéos
Donald Trump gracie 73 personnes dont son ex-conseiller Steve Bannon
Humiliations et abus de pouvoir: Laetitia Avia visée par une enquête pour «harcèlement moral»
Décès de patients, statistiques troublantes et pressions: faut-il s’inquiéter du vaccin de Pfizer?
Tags:
solidarité, ambassade, Sputnik, Castorama Kingfisher Russia, Twitter, Inc, Londres, Royaume-Uni, États-Unis, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook