Ecoutez Radio Sputnik
    Twitter

    Une militante antiraciste US bloquée par Twitter comme étant un «bot russe»

    © AFP 2019 Leon Neal
    International
    URL courte
    792

    Une militante antiraciste américaine a affirmé dans une interview à RT que le réseau social Twitter l’aurait bloquée comme «bot russe» en raison de l’«ingérence de la Russie» dans l’élection présidentielle aux États-Unis en 2016.

    «Bot russe», «espion du Kremlin», telles seraient les raisons qui ont poussé Twitter à bloquer la page de l'activiste de la cause afro-américaine Charlie Peach, qui réside dans la ville d'Atlanta (État de Géorgie), à cause de ses liens présumés avec Moscou.

    «Mon adresse IP est bloquée. Je ne peux même pas créer un autre compte sur Twitter en utilisant celle-ci. J'ai essayé de le faire à l'aide de deux autres numéros de portable et j'ai créé deux comptes avec différentes adresses électroniques et des noms d'utilisateur et des pseudos complètement différents. J'ai passé toutes les étapes avant que je reçoive le message que "mon compte était bloqué"», a confié à RT la militante antiraciste.

    Charlie Peach envisagerait maintenant de lancer des poursuites judiciaires contre le réseau social.

    Jeudi dernier, la messagerie Twitter a annoncé qu'elle avait décidé de bloquer la publicité de tous les canaux appartenant à l'agence russe Sputnik et à la chaîne RT. Cette décision est en lien avec la coopération de Twitter à l'enquête sur la prétendue «ingérence russe» dans l'élection présidentielle américaine de 2016.

    Vendredi, RT a fait savoir qu'en 2016, pendant la période de l'élection présidentielle américaine, Twitter avait cherché à convaincre cette chaîne russe de publier sur sa plateforme un volume important de publicité, «offre exclusive» qui a été déclinée. La chaîne a donc publié la présentation faite par Twitter à RT et qui portait sur la promotion du contenu lié aux élections américaines.

    Selon la porte-parole de la diplomatie russe Maria Zakharova, l'absence de preuves tangibles qui pourraient justifier le blocage de la publicité de RT et Sputnik par Twitter fait penser que cette décision aurait été influencée par les services spéciaux américains.

    Lire aussi:

    La base russe de Hmeimim repousse une attaque aux lance-roquettes multiples, 180 djihadistes éliminés
    Moscou commente la reprise par les USA des importations de pétrole vénézuélien
    Conseil des ministres ou «pyjama party»? La tenue de Sibeth Ndiaye devient la risée de la Toile
    Tags:
    robot, ingérence, Twitter, Inc, Russia Today, États-Unis
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik