International
URL courte
0 240
S'abonner

Le Premier ministre russe Dmitri Medvedev, en visite en Chine, a invité le dirigeant chinois Xi Jinping, grand amateur de foot, au Mondial 2018 en Russie, a parlé philosophie et a évoqué un large éventail de sujets en s’adressant aux internautes chinois.

La haine conduit à une défaite, mais cela ne concerne pas la Russie et la Chine, a déclaré mardi le Premier ministre russe Dmitri Medvedev lors d’un entretien avec les internautes chinois sur le site Renminwang à Pékin.

«Je trouve très sage la citation de Confucius qui a dit: "Si vous haïssez, vous avez déjà perdu". Cela concerne tous les domaines de la vie humaine, toutes les relations entre les gens. Mais notre situation est tout à fait différente: nous [la Russie et la Chine, ndlr] nous faisons confiance et nous coopérons à un niveau très élevé», a indiqué M.Medvedev.

Au début de la rencontre, le Premier ministre a salué les internautes en chinois.

Il a estimé que les rapports entre Moscou et Pékin étaient plus fort que jamais dans leur Histoire, avant de déclarer qu’ils ne cesseraient d’évoluer.

«C’est une amitié d’égal à égal reposant sur le principe de non-ingérence dans les affaires intérieures de l’autre pays, sur un dialogue respectueux», a-t-il noté.

Investissements et hautes technologies

«Il y a beaucoup de secteurs de hautes technologie: le nucléaire civil, l’exploration de l’espace, l’aéronautique pour lesquels nous avons de bons projets et avons déjà réalisé des progrès notables», a estimé le premier ministre russe.

Il a également appelé la Chine à collaborer dans la création d’éléments d’intelligence artificielle qui deviendra prochainement «indispensable pour l’infrastructure, l’enseignement, la santé publique et les transports dans tous les pays».

Coupe du monde 2018

«Nous aimons tous le football et il est de notoriété que le Président Xi Jinping l’aime aussi. Nous attendons les dirigeants chinois et tous ceux qui le veulent également, au Mondial de football qui aura lieu en Russie» en 2018, a déclaré le Premier ministre Medvedev.

Il a espéré que les supporters se sentiraient à l’aise en Russie grâce notamment au passeport du supporter qui facilite l’entrée en Russie et les déplacements entre les villes hôtes des matchs.

Cuisine fantastique

«La cuisine chinoise, l’art culinaire chinois est absolument fantastique. C’est une part importante de la Culture chinoise. Elle est loin d’être de la simple nourriture», a déclaré M.Medvedev.

Il a avoué être amateur de la cuisine chinoise comme le canard laqué de Pékin, les raviolis chinois, les dimsums, le poisson ou la viande à la sauce aigre-douce, etc.

«Il y a des plats pour tous les goûts, neutres et très piquants. Je crois qu’on peut y trouver des plats pour n’importe quelle humeur», a dit le Premier ministre.

Chansons russes

«Les Chinois aiment beaucoup les chansons de l’époque soviétique, notamment Katioucha et Les Nuits de Moscou. C’est, en fait, une partie de notre histoire commune», a rappelé le Premier ministre.

Il a invité les internautes à chanter Katioucha et à s’initier à la culture russe en regardant une nouvelle chaîne de télévision russe, elle-aussi baptisée Katioucha, qui commence à émettre en Chine.

La Chine ne cesse d’étonner

«Je vois des changements à chaque fois que je viens en Chine. Je me rappelle ma première visite en 2000 et je peux comparer mes impressions à celles de 2017. La Chine, tous les lieux que j’y ai visité, m’ont toujours surpris, parce qu’on y voit un développement d’envergure dans tous les domaines», a avoué le Premier ministre russe.

Pendant sa visite, M.Medvedev a rencontré le Président chinois Xi Jinping et le Premier ministre Li Keqiang.

Lire aussi:

Pour le Pr Raoult, l'épidémie actuelle est «une autre maladie» qui «n’a rien à voir» avec celle de mars-avril
Torturé à mort avec une perceuse dans le XIXe à Paris
Alexandre Benalla hospitalisé à Paris
Tags:
cuisine traditionnelle, philosophie, Nuits de Moscou (chanson), Katioucha (chanson), Mondial 2018, Confucius, Li Keqiang, Xi Jinping, Dmitri Medvedev, Chine, Russie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook