International
URL courte
9351
S'abonner

Le ministère russe des Affaires étrangères exhorte la communauté internationale à empêcher les agressions contre la population russophone d’Ukraine.

Moscou, par la voix de la représentante officielle de son ministère des Affaires étrangères, Maria Zakharova, appelle la communauté internationale à prévenir les atteintes aux droits de la population russophone d'Ukraine inscrites dans la nouvelle loi sur l'éducation.

La diplomate russe a commenté des informations parues dans certains médias ukrainiens selon lesquelles la loi ukrainienne "sur l'éducation" accorderait un statut privilégié au hongrois et à d'autres langues de l'Union européenne.

"Nous exhortons la communauté internationale à ne pas accepter le recul des droits de la population russophone d'Ukraine, à condamner les actions des autorités de Kiev qui violent la Constitution de l'Ukraine et ses obligations internationales en matière de droits de l'Homme (…), et à exiger d'elles qu'elles garantissent le respect des droits de toutes les minorités sans exception vivant sur le territoire de l'Ukraine ", — a déclaré Mme Zakharova.

Selon Mme Zakharova, Moscou considère qu'il est inadmissible que le peuple russe, qui est un de ceux qui forment l'Etat d'Ukraine, soit privé de la possibilité d'être instruit dans sa langue maternelle, celle qui est pour lui la plus habituelle et facile d'emploi.

"Comment qualifier de telles mesures autrement que de discriminatoires et linguistiquement racistes. En un mot, les autorités de Kiev ont seulement aggravé la situation ", a rajouté Mme Zakharova.

Lire aussi:

Les USA renforcent encore leurs sanctions contre la France
Deux frégates de guerre grecque et turque se seraient heurtées en Méditerranée orientale
Un hélicoptère militaire pris pour cible depuis le sol aux États-Unis
Tags:
langue russe, Maria Zakharova, Ukraine
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook