Ecoutez Radio Sputnik
    Pyongyang

    Pyongyang appelle Trump à ne pas le «provoquer» avec des «remarques stupides»

    © Sputnik . Iliya Pitalev
    International
    URL courte
    7231

    Dans le cas où Washington ne prendrait pas en considération les avertissements de Pyongyang et entreprendrait des démarches hostiles à son encontre, la Corée du Nord a une fois de plus menacé de «punir» les États-Unis…

    La Corée du Nord a prévenu le chef de la Maison-Blanche, actuellement en tournée asiatique, qu'il devait se garder de la provoquer avec ses propos belliqueux, relate Rodong Sinmun, l'organe de presse officiel du Parti unique au pouvoir.

    Le Président Trump n'est pas encore revenu à la raison «et provoque gravement la Corée du Nord avec ses remarques stupides», indique le journal dans un éditorial publié par l'agence officielle KCNA.

    «Si les États-Unis commettent une erreur d'interprétation quant à la volonté de fer de la Corée du Nord, cette dernière se verra contrainte de déchaîner sur les premiers un châtiment résolu et sans pitié, en mobilisant toutes ses forces».

    Le chef de la Maison Blanche est engagé dans une surenchère de menaces belliqueuses et d'insultes personnelles avec le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un, indique l'AFP. Devant l'assemblée générale de l'Onu, M.Trump a même menacé de «détruire totalement» Pyongyang. Le Président américain avait qualifié le chef suprême de la République populaire démocratique de Corée de «fou», affirmant que ce dernier allait être mis à l'épreuve «comme jamais».

    Arrivé dimanche au Japon, Donald Trump devrait aborder lors d'une tournée asiatique de 12 jours la lutte contre les ambitions nucléaires de la Corée du Nord.

    Le Président américain veut présenter un front uni avec les dirigeants du Japon et de la Corée du Sud face à la Corée du Nord, avant de se rendre à Pékin pour plaider sa cause devant le président chinois Xi Jinping.

    Lire aussi:

    Le Conseil de sécurité nationale US propose à Trump de tuer Kim Jong-un
    Chef d'état-major: Pyongyang aura bientôt un missile balistique à ogive nucléaire
    Les Américains, «les soldats les plus intrépides dans le monde»? Un sénateur russe réagit
    Tags:
    Donald Trump, Pyongyang, Corée du Nord
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik