International
URL courte
15617
S'abonner

Apportant son soutien à l'approche américaine consistant à maintenir toutes les options sur la table, le Premier ministre japonais Shinzo Abe a affirmé que le Japon abattrait les missiles nord-coréens «si nécessaire», mais en coopération avec Washington.

Le Japon abattra les missiles nord-coréens «si nécessaire», a déclaré lundi le Premier ministre japonais Shinzo Abe au cours d'une conférence de presse conjointe avec le Président américain Donald Trump à Tokyo.

«Nous les abattrons si nécessaire et dans de tels cas le Japon et les États-Unis coopéreront de manière étroite», a déclaré Shinzo Abe, alors que ces derniers mois deux missiles nord-coréens ont survolé l'île japonaise septentrionale de Hokkaido.

Le Premier ministre japonais a également souligné que le pays «devait améliorer ses capacités de défense, à la fois qualitativement et quantitativement».

«Je pense que nous allons acheter plus d'armes aux États-Unis», a ajouté Shinzo Abe, précisant qu'il s'agissait de missiles intercepteurs SM-3, de chasseurs F-35A et de navires équipés du système de combat Aegis.

Donald Trump a pour sa part annoncé que le Japon pourrait facilement abattre les missiles nord-coréens qui survolent son territoire s'il achetait de nouvelles armes aux États-Unis.

«Ils pourront facilement le faire, comme nous l'avons récemment fait dans le ciel au-dessus de l'Arabie Saoudite. Et c'était une fusée qui volait très vite, comme une aiguille dans le ciel», a-t-il indiqué.

Donald Trump a estimé lundi à Tokyo que le programme nucléaire nord-coréen était «une menace pour le monde civilisé» et a réaffirmé que le temps de la «patience stratégique» était révolu. Le Président américain a souligné pour une énième fois que toutes les options visant à résoudre le problème nord-coréen étaient envisagés. Selon Donald Trump, Washington et Tokyo travaillent en étroite collaboration pour «faire face à l'agression dangereuse du régime nord-coréen».

Lire aussi:

Une deuxième vague de Covid-19, «c’est presque certain», affirme un infectiologue japonais
Tensions dans le centre de Marseille où la police tente de disperser les manifestants - vidéos
Un homme de 75 ans en sang: les policiers de Buffalo démissionnent par solidarité avec leurs deux collègues suspendus
Engagement de GI en Tunisie: Washington accuse Moscou et tente de doubler Paris
Tags:
missiles, nucléaire coréen, F-35A, SM-3, Aegis, Donald Trump, Shinzo Abe, Corée du Nord, Japon, États-Unis
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook